Tribune de Laurent Logiou, Vice-président de la Région, parue sur Paris-Normandie le 10-06-2015 à retrouver ici: http://www.paris-normandie.fr/laurent-logiou–pourquoi-je-ne-serai-pas-candidat-sur-la-liste-ps-aux-regionales

Laurent_Logiou_Le_Havre« Après 3 mandats bien remplis, j’ai décidé de ne pas représenter ma candidature pour les prochaines élections régionales. Pourtant, comme me l’a dit l’actuel président de Région, Nicolas Mayer Rossignol, j’avais toute légitimité à déposer ma candidature.

Mais ma décision était prise depuis de nombreux mois. Trois mandats, 15 années passées à la Région, c’est un bail que je ne voulais pas dépasser. Je pense d’ailleurs qu’après la loi sur le non-cumul de mandat applicable en 2017, il faudra aussi limiter le nombre de mandats successifs d’un élu dans une collectivité. J’ai dépensé beaucoup d’énergie, à côté de mon activité professionnelle, pour travailler au service des hauts-normands et des havrais en tant que président du groupe socialiste et vice président pendant 10 ans et je suis fier aujourd’hui du travail accompli par notre majorité de gauche à la Région.

J’insiste sur le travail de notre majorité, socialistes, écologistes, communistes, radicaux de gauche, nous avons œuvré ensemble, voté tous les budgets pendant 15 ans et mis en place des politiques efficaces. Oui la gauche est efficace quand elle travaille ensemble.

Nous avons rénové la quasi totalité de nos lycées, créé la carte région pour les lycéens contre l’avis de la droite. Nous avons permis de cofinancer tous les grands projets dans tous les territoires de façon équitable quelle que soit leur couleur politique, projets qui n’auraient pas vu le jour sans notre soutien et j’y ai pris ma part dans le cadre de mon mandat de vice-président chargé des territoires. Nous avons créé un guichet unique pour aider les entreprises, participé à la création et au soutien des filières performantes telles que la logistique, l’énergie, l’automobile, la pharmacie, le verre… Nous avons soutenu le développement de nos universités pourtant hors de nos compétences. Nous avons investi dans les infrastructures de transport, l’achat de trains, soutenu l’axe seine et ses ports.

Enfin, nous sommes la Région la mieux gérée de France et c’est un atout formidable pour les investissements futurs de la Normandie dans un contexte économique qui n’est pas simple.

Je suis fier aussi d’avoir pu travailler auprès de deux présidents remarquables, Alain Le Vern et Nicolas Mayer Rossignol. Je dirai peu de choses sur Alain Le Vern, car je me suis déjà exprimé souvent à son sujet et il sait toute l’estime que j’ai pour lui. Il a su redresser les finances de la Région dégradées par la droite et il a tenu tous ses engagements de campagne.

Quant à Nicolas Mayer Rossignol, il a non seulement hérité des qualités de son prédécesseur, sérieux et rigueur, car il sait que pour investir il faut avoir les moyens de le faire. Mais il a aussi les qualités de sa jeunesse, enthousiasme, vision juste de l’avenir et il a su, en peu de temps, mettre notre Région sur le chemin de l’éco-conditionnalité de nos aides. Il fait et il fera de la Normandie probablement la 1re Eco-Région de France.

Les Normands perdraient beaucoup en accordant leur confiance à d’autres. Alors oui, même si je ne suis pas candidat, je suis un soutien inconditionnel de Nicolas Mayer Rossignol.

Je ne m’exprimerai pas sur l’avenir du Havre, car j’aurai l’occasion de le faire après la campagne des régionales, mais le fait d’avoir placé une Havraise Oumou Niang en deuxième position sur sa liste, mais aussi Catherine Troallic, Philippe Capelle, Isabelle Lévêque et William Omari, est, symboliquement, la reconnaissance de l’importance du Havre pour la Normandie et la reconnaissance du travail accompli depuis des années au Havre par la Région et c’est pour moi une autre source de fierté.

Enfin, si je dois faire passer un dernier message aux Normands. Pour moi, un élu, et a fortiori un Président de Région, doit avoir deux qualités supplémentaires : habiter et vivre dans la collectivité où il se présente et être présent dans toutes les instances de sa collectivité.

Vous me direz, c’est le minimum mais sachez le, la future tête de liste Front National, M. Bay, ne vit pas en Normandie, il y a certainement une adresse électorale mais il ne vit pas dans notre belle région. Quand à la future tête de liste de la droite M. Morin, il n’a jamais mis les pieds à la Région en tant qu’élu d’opposition, je ne peux pas dire que je le connais puisque je ne l’ai jamais vu siéger à nos côtés pendant ses 6 ans de mandat. Non j’exagère il est peut être venu à la 1re et 2ème séance, 16 heures de présence en 6 ans pour 1 800 euros par mois, cela fait du 8 000 euros de l’heure. Je ne comprends même pas comment leurs partis respectifs aient pu les désigner…

Alors en décembre 2015, avant de voter, regardez le travail accompli en 15 ans, vérifiez si la gauche à la Région a tenu ses engagements, comparez les programmes et l’engagement des hommes qui dirigeront demain la Normandie. Et vous ferez alors comme moi, vous voterez à gauche pour les équipes menées par Nicolas Mayer Rossignol « .

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *