Des agents grévistes de l’hôpital du Havre ont envahi mardi matin la salle du Conseil d’administration où devait être voté un "plan de retour à l’équilibre" qui comprendra la suppression de 387 postes de travail sur 3.700 entre 2008 et 2012, a constaté un journaliste de l’AFP.

Des membres de l’intersyndicale CGT-CFDT-Sud ont pris la parole pour demander aux administrateurs de voter contre ce plan "totalement inacceptable", à leurs yeux, "alors que l’activité de cet hôpital s’est développée ces dernières années". Devant le bâtiment, 300 agents grévistes selon la police, 400 selon les syndicats, s’étaient rassemblés pour protester contre ce plan.

Il prévoit de ne remplacer qu’une partie des départs en retraite et une révision de l’accord local sur les 35 heures.

La direction assure que ce plan est "un projet d’avenir conçu pour revenir à l’équilibre mais aussi pour moderniser l’hôpital en améliorant son organisation par la mutualisation des moyens et le regroupement de services".

L’hôpital du Havre a accumulé aux cours des trois derniers exercices 52 millions d’euros de déficit dont 19 millions en 2008, pour un budget de 267 millions.

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *