Signez la pétition : « Non à la suppression des bourses départementales aux collégiens »

La Droite à la tête du Département de Seine-Maritime a décidé de supprimer les bourses départementales aux collégiens. D’un montant de 100€ à 344€ elles permettent à 5.000 familles modestes de faire face aux frais de scolarité. Si rien n’est fait, elles seront définitivement supprimées à la rentrée. Il est encore temps d’agir.  Vous avez encore quelques jours pour signer la pétition contre la suppression des bourses du Département aux collégiens en cliquant sur l’image ci-dessousUn vote aura lieu le 20 juin.

Le Havre accueille le siège national de l’ENSM !

ENSM Le Havre Matthieu Brasse

Nicolas Mayer-Rossignol, Président de la Région Haute-Normandie et Catherine Troallic, Députée de Seine-Maritime, se félicitent que l’ENSM du Havre soit désignée par décret pour accueillir le siège national de l’école. Une bonne nouvelle pour la Porte Océane et pour la Normandie.

« Lors du conseil d’administration* de l’ENSM à Paris le 10 décembre 2013 avec Édouard Philippe, député maire du Havre, nous avions demandé que le site havrais accueille le siège de l’école nationale. Le Président de la République et le Gouvernement viennent de prendre un décret en ce sens. C’est une des exigences que nous avions portées, nous nous félicitons d’avoir été entendu. C’est une bonne nouvelle pour la citée océane en particulier et pour la Normandie en général », indiquent Nicolas Mayer-Rossignol et Catherine Troallic.

La députée Catherine Troallic agit concrètement pour l’éducation

Catherine TroallicLa nouvelle carte de l’éducation prioritaire, annoncée le 17 décembre dernier et portée par la ministre de l’Education Nationale, Najat Vallaud Belkacem, fait suite à des réformes successives qui ont montré leurs limites et qui n’ont pas donné les résultats escomptés. Une refonte était donc nécessaire et urgente. Celle-ci s’appuie sur un indice social calculé à partir de quatre paramètres de difficultés dont on connaît les effets sur la réussite scolaire : taux de population appartenant à des Professions et Catégories Socioprofessionnelles défavorisées, taux de boursiers, taux d’élèves résidant en quartier prioritaire de la ville et taux d’élèves en retard en 6ème. C’est sur la base de cet indice que les nouveaux réseaux ont été identifiés. Après examen de ces critères, certains collèges et écoles ont intégré le réseau REP, d’autres non.

Dans ma circonscription, certaines écoles n’ont pas intégré le réseau REP, contrairement à leur collège de secteur, provoquant parfois des inquiétudes légitimes. Pour celles-ci, je me suis entretenue à plusieurs reprises, avec la Directrice Académique des Services de l’Education Nationale (DASEN) ainsi qu’avec la Ministre afin de m’assurer que, dans le cadre des opérations de carte scolaire, le taux d’encadrement pour chacun des établissements concernés serait maintenu ou renforcé.

Ainsi, à l’école élémentaire Observatoire/Zurich, les effectifs moyens par classe seront identiques pour la rentrée 2015 et une nouvelle classe sera ouverte. De plus, les fermetures envisagées pour les écoles maternelles Paul Bert et Turgauville sont annulées, permettant une baisse des effectifs par classe. A l’école primaire de Gournay, les quatre classes seront maintenues.

Concernant les écoles qui ont intégré le réseau REP, le CDEN a décidé de l’ouverture d’une classe dans les écoles élémentaires Louise Michel, du Pôle Molière et de Renaissance et les écoles maternelles Massenet, Desmallières, du pôle Molière et Lamartine. Après concertation, deux ouvertures supplémentaires ont été décidées pour les écoles élémentaires Varlin2 et Grouchy2. Lire la suite

La petite enfance en Seine-Maritime : Florence Martin-Péréon invitée de France 3 Haute-Normandie

Florence MARTIN-PEREON, Vice-présidente du Département de Seine-Maritime – Conseillère générale du Havre, était l’invitée de l’émission de France 3 Haute-Normandie « Vu d’ici » consacrée à la petite enfance.
A revoir ici (à partir de 4 minutes 50 secondes pour ceux qui souhaitent aller vite) :


19/20 Edition locale

États généraux des socialistes : les militants de l’agglo au travail !

Les adhérents socialistes de l’agglomération du Havre se sont réunis par deux fois dans le cadre des États généraux des socialistes. Lancés à l’Université d’été de La Rochelle et se concluant le 6 décembre, les États généraux des socialistes sont un large processus de consultation militante visant à redéfinir la carte d’identité du Parti Socialiste au XXIè siècle, dans un monde qui a changé : « s’interroger sur nos façons d’être et de faire, sur ce que nous sommes et ce que nous voulons ».

Etats généraux PS agglo 2

A l’initiative de leurs Secrétaires de section – Matthieu Brasse, Jérôme Dubost, Daniel Brière – Les sections socialistes de l’agglomération – Le Havre, Montivilliers, Harfleur-Gainneville-Gonfreville l’Orcher – se sont réunies le 27 septembre à Montivilliers et le 8 novembre à Harfleur pour réfléchir et travailler à la réalisation de contributions autour de 6 tables rondes :
– Entreprise et ré-industrialisation
– Croissance et social-écologie
– Nation et intégration
– Europe et souveraineté
– Démocratie et représentation / Droits et individus
– Etat social et service public

A l’issue de ces réunions ayant réuni successivement 140 adhérents, 10 contributions ont été adoptées et adressées au Comité national de pilotage et visibles sur le site internet spécialement dédié à l’événement : http://www.etats-generaux-des-socialistes.fr/

Voici pour exemple quelques thématiques volontaristes de ces contributions :
–      Problématique de croissance
–      Droit à mourir dans la dignité Lire la suite