Le candidat Morin dit ‘NON’ aux emplois de l’industrie éolienne au Havre

Eoliennes_offshore_1303_x_651A l’occasion d’une réunion dans la Manche ce week-end, le candidat UDI-LR aux élections régionales des 6 et 13 décembre a tenu des propos surprenants quant à la place du Havre et des énergies marines renouvelables dans la future région Normandie. Selon les propos recueillis par les journalistes de Ouest-France, le candidat  Morin a promis : « l’installation de l’usine d’éolienne à Cherbourg et non au Havre s’il y a un choix à faire ».

Voilà qui en dit long sur l’importance qu’il attache au développement de la Porte Océane ! Les deux sites de production des parcs éoliens, au Havre et à Cherbourg, sont pourtant le fruit du travail concerté des deux régions Normandes et de leurs Présidents Laurent Beauvais et Nicolas Mayer-Rossignol, mais aussi des communautés d’agglomération du Havre et de Cherbourget de tous les acteurs locaux. Ces deux projets sont issus d’appels d’offres différents et sont complémentaires.

Au lieu de conforter ce rassemblement, le candidat Morin fait le choix d’opposer les projets, d’opposer les bassins d’emplois, d’opposer les villes Normandes, d’opposer entre eux les Normands. Il préfère reléguer Le Havre en deuxième division. Nous le regrettons vivement. Tous les Havrais doivent savoir que le candidat Morin ne souhaite pas voir les emplois de l’industrie éolienne se développer dans leur ville.

Catherine Troallic
Députée  de la 8ème circonscription de Seine-Maritime – Conseillère régionale

Oumou Niang
Conseillère municipale de la Ville du Havre

Laurent Logiou
Président du groupe socialiste et divers gauche à la Région Haute-Normandie

États généraux des socialistes : les militants de l’agglo au travail !

Les adhérents socialistes de l’agglomération du Havre se sont réunis par deux fois dans le cadre des États généraux des socialistes. Lancés à l’Université d’été de La Rochelle et se concluant le 6 décembre, les États généraux des socialistes sont un large processus de consultation militante visant à redéfinir la carte d’identité du Parti Socialiste au XXIè siècle, dans un monde qui a changé : « s’interroger sur nos façons d’être et de faire, sur ce que nous sommes et ce que nous voulons ».

Etats généraux PS agglo 2

A l’initiative de leurs Secrétaires de section – Matthieu Brasse, Jérôme Dubost, Daniel Brière – Les sections socialistes de l’agglomération – Le Havre, Montivilliers, Harfleur-Gainneville-Gonfreville l’Orcher – se sont réunies le 27 septembre à Montivilliers et le 8 novembre à Harfleur pour réfléchir et travailler à la réalisation de contributions autour de 6 tables rondes :
– Entreprise et ré-industrialisation
– Croissance et social-écologie
– Nation et intégration
– Europe et souveraineté
– Démocratie et représentation / Droits et individus
– Etat social et service public

A l’issue de ces réunions ayant réuni successivement 140 adhérents, 10 contributions ont été adoptées et adressées au Comité national de pilotage et visibles sur le site internet spécialement dédié à l’événement : http://www.etats-generaux-des-socialistes.fr/

Voici pour exemple quelques thématiques volontaristes de ces contributions :
–      Problématique de croissance
–      Droit à mourir dans la dignité Lire la suite

Retour sur la loi artisanat, commerce, TPE : réunion d’information à la CCI avec Catherine Troallic et le rapporteur de la loi

Sur le blog de Catherine Troallic, Députée de la Seine-maritime :

IMG_9356Monsieur le Vice-président de la CCI au commerce, Madame la Directrice du pôle accompagnement des entreprises, Madame la Directrice des relations institutionnelles et de la communication, Mesdames et Messieurs, Je souhaite tout d’abord remercier la CCI et son président Vianney de Chalus, à travers vous M. Saunier et aussi vous Mme Dhervillez, Mme Dubosc, pour avoir répondu rapidement et favorablement à ma demande d’organiser cette réunion avec les acteurs économiques du territoire. Ces remerciements sont d’autant plus vifs dans un contexte où les relations actuelles entre l’Etat et les CCI sont un peu tendues… Mais vous, comme moi, savons parfaitement l’importance d’organiser de telles réunions pour informer les acteurs économiques de nos territoires et être à leur écoute.

Je tiens également à saluer vos collaboratrices, pour leur travail et leur disponibilité notamment Alexandra, Charlotte et Céline. Je veux bien évidemment remercier très chaleureusement Fabrice Verdier, député et rapporteur de la loi Artisanat, Commerces et TPE d’avoir accepté mon invitation.

Un mot sur  Fabrice Verdier. Fabrice est député du Gard, conseiller régional du Languedoc Roussillon, et maire de Fons sur Lussan, commune de 250 habitants.

Enfin, je souhaite vous remercier Mesdames et Messieurs pour votre présence. En quelques mots avant de laisser la parole à Fabrice Verdier, je voulais revenir sur la raison qui m’a poussée il y a quelques mois à proposer cette réunion sur cette loi artisanat Commerces et TPE. Dire ce que l’on fait et faire ce que l’on dit, je crois que c’est aujourd’hui un impératif pour les responsables publics.

Ce projet de loi qui a réussi à faire consensus, adopté à la quasi unanimité, me paraît à la fois ambitieux et en même temps concret puisqu’il apporte, je crois, des réponses  pragmatiques aux attentes des commerçants, des artisans et des TPE.

IMG_9360Cette réunion, qui fait suite à un courrier que j’ai adressé aux acteurs concernés de ma circonscription, doit ouvrir le débat, n’est pas une fin en soi, elle doit être doit donner lieu à d’autres rencontres. Dans tous les cas, sachez que je suis à votre disposition. – Cette loi a tout son sens dans notre région industrielle qui certes a des grands groupes dont on a besoin parce que ce sont d’importants donneurs d’ordre notamment en direction des plus petites entreprise mais dont la force économique repose aussi sur les petits entrepreneurs.

Vous êtes, en effet, le poumon économique de nos territoires par votre proximité avec les habitants, ou encore par le lien social que vous tissez avec eux. Les commerces de proximité sont en effet Lire la suite

Avec NQT au Havre, cap sur l’emploi des jeunes diplômés normands !

Sur le blog de Catherine Troallic, Députée de la Seine-maritime :

Mercredi 1er octobre au Havre, les responsables de l’association Nos Quartiers ont des Talents, en présence des partenaires locaux, annoncent l’implantation de NQT en Haute-Normandie et présentent le dispositif destiné aux jeunes chercheurs d’emploi diplômés.

6

Le gouvernement a fait de l’emploi des jeunes une des priorités majeures de son quinquennat. Derrière cette volonté, des acteurs publics, privés et associatifs nationaux et locaux s’investissent et se mobilisent en accompagnant des jeunes chercheurs d’emploi dans leur recherche. Si l’emploi des jeunes s’améliore un peu ces derniers mois, notamment grâce aux emplois d’avenir, la Haute-Normandie figure historiquement parmi les régions les plus touchées par le chômage (10,8% de la population active au premier trimestre 2014 d’après l’INSEE) et celui des jeunes en particulier de moins de 30 ans, dont les jeunes diplômés.

Fort de son engagement en faveur de l’emploi des jeunes, NQT a donc choisi de s’implanter en Haute-Normandie. Ce déploiement de l’association est rendu possible grâce à l’implication de Catherine TROALLIC, Députée de Seine-Maritime et grâce à l’appui des services de l’Etat (DRJSCS), de la Région Haute-Normandie, du Département de Seine-Maritime ainsi qu’ORANGE, partenaire historique de l’association.

NQT-LH

« Véritable facilitateur d’insertion professionnelle, l’association NQT met en œuvre en Haute-Normandie une opération destinée à favoriser l’insertion, dans les entreprises, des jeunes chercheurs d’emploi diplômés (BAC+3 ou BAC+4 selon le département), issus des quartiers prioritaires ou de milieux sociaux défavorisés, grâce à un système unique et novateur de parrainage par des cadres et des dirigeants. NQT est une association expérimentée et qui fait ses preuves. Au plan national, plus de 21 460 jeunes diplômés ont intégré le dispositif depuis son lancement en 2006, accompagnés par 5 620 parrains grâce au soutien de 760 partenaires », soulignent Yazid Chir et Raynald Rimbault, fondateurs de NQT. Lire la suite

Excellente nouvelle pour l’avenir de l’usine Renault Sandouville et le bassin d’emploi du Havre

Emmanuel Macron, ministre de l’économie et de l’industrie, accompagné de Carlos Ghosn le PDG de Renault, était en visite sur le site de Sandouville près du Havre. La nouvelle ligne de production du Trafic a été inaugurée en présence de Nicolas Mayer-Rossignol, Président de la Région Haute-Normandie – Estelle Grelier, Députée de la circonscription – Jacques Dellerie, Maire de Sandouville – Matthieu Brasse, Député suppléant de Catherine Troallic.
A la suite de l’officialisation de cette excellente nouvelle pour l’avenir du site Renault et le bassin d’emploi du Havre, le ministre et le PDG de Renault accompagnée des élus ont rencontré l’ensemble des représentants syndicaux de l’usine pour évoquer notamment l’accord de compétitivité et l’avenir des intérimaires.

Retour en images sur cette journée (reportage de France 3 Haute-Normandie et photos) :

Pose de la 1ère pierre du Pôle ingénieur et logistique : La Région investit massivement pour Le Havre

Jeudi 4 septembre 2014, Nicolas Mayer-Rossignol, Président de la Région Haute-Normandie et Nicolas Rouly ont participé à la pose de la première pierre du Pôle ingénieur et logistique du Havre, en présence de du Secrétaire d’État chargé du commerce extérieur, du Préfet de région, de la rectrice d’académie, du député-maire du Havre, du Président de l’Université du Havre et des élus socialistes havrais : Catherine Troallic (Députée, Conseillère régionale), Florence Martin-Péréon (Vice-présidente du Département), Laurent Logiou (Vice-président de la Région).

PIL 2014

La Région est fière d’investir massivement pour l’enseignement supérieur au Havre. Dans une villequi perd des habitants depuis trop longtemps, nous avons besoin de plus d’étudiants, souligne Nicolas Mayer-Rossignol. Avec le Pôle ingénieur et logistique dont la Région est de loin le premier financeur (4,3M€), le Port disposera d’un outil optimal dans le domaine de la logistique maritime et portuaire, qui pourra répondre aux besoins des nouveaux métiers dans l’éolien et la logistique. Avec la filière logistique et le pôle de compétitivité Nov@log, grâce aux travaux financés par la Région (plateforme multimodale, amélioration de la desserte ferroviaire du Port avec le raccordement de la
Brèque, arasement du chenal du port de Rouen…), ce projet viendra développer l’attractivité et la
visibilité à l’international du Havre et de la Haute-Normandie dans son ensemble”.

Le projet prévoit la construction de locaux dédiés à la recherche (1 200 m2) et la restructuration Lire la suite