Transition énergétique : réécoutez Catherine Troallic sur France Bleu Normandie

Catherine Troallic, Députée de la Seine-Maritime et Conseillère régionale de Normandie était l’invitée de France Bleu Normandie mardi 22 novembre pour parler transition énergétique. Elle est chargée par la Ministre Ségolène Royal d’un rapport sur le sujet qu’elle remettra au gouvernement en février 2017.
Réécoutez l’émission ici :

Centrale thermique du Havre : communiqué de Catherine Troallic, interview de Matthieu Brasse

Suite aux inquiétudes portant sur l’avenir de la centrale thermique du Havre vous trouverez ci-dessous le communiqué de Catherine Troallic, députée du Havre, sur l’instauration d’un prix plancher Carbonne et l’interview de Matthieu Brasse, Conseiller municipal d’opposition, sur France bleu suite aux déclarations du Maire du Havre.

Lire le communiqué de presse de Catherine Troallic :
CP-CT-prix-plancher-carbone1-1020x1247

Ecouter l’Interview de Matthieu Brasse sur France Bleu Haute-Normandie :

Le candidat Morin dit ‘NON’ aux emplois de l’industrie éolienne au Havre

Eoliennes_offshore_1303_x_651A l’occasion d’une réunion dans la Manche ce week-end, le candidat UDI-LR aux élections régionales des 6 et 13 décembre a tenu des propos surprenants quant à la place du Havre et des énergies marines renouvelables dans la future région Normandie. Selon les propos recueillis par les journalistes de Ouest-France, le candidat  Morin a promis : « l’installation de l’usine d’éolienne à Cherbourg et non au Havre s’il y a un choix à faire ».

Voilà qui en dit long sur l’importance qu’il attache au développement de la Porte Océane ! Les deux sites de production des parcs éoliens, au Havre et à Cherbourg, sont pourtant le fruit du travail concerté des deux régions Normandes et de leurs Présidents Laurent Beauvais et Nicolas Mayer-Rossignol, mais aussi des communautés d’agglomération du Havre et de Cherbourget de tous les acteurs locaux. Ces deux projets sont issus d’appels d’offres différents et sont complémentaires.

Au lieu de conforter ce rassemblement, le candidat Morin fait le choix d’opposer les projets, d’opposer les bassins d’emplois, d’opposer les villes Normandes, d’opposer entre eux les Normands. Il préfère reléguer Le Havre en deuxième division. Nous le regrettons vivement. Tous les Havrais doivent savoir que le candidat Morin ne souhaite pas voir les emplois de l’industrie éolienne se développer dans leur ville.

Catherine Troallic
Députée  de la 8ème circonscription de Seine-Maritime – Conseillère régionale

Oumou Niang
Conseillère municipale de la Ville du Havre

Laurent Logiou
Président du groupe socialiste et divers gauche à la Région Haute-Normandie

États généraux des socialistes : les militants de l’agglo au travail !

Les adhérents socialistes de l’agglomération du Havre se sont réunis par deux fois dans le cadre des États généraux des socialistes. Lancés à l’Université d’été de La Rochelle et se concluant le 6 décembre, les États généraux des socialistes sont un large processus de consultation militante visant à redéfinir la carte d’identité du Parti Socialiste au XXIè siècle, dans un monde qui a changé : « s’interroger sur nos façons d’être et de faire, sur ce que nous sommes et ce que nous voulons ».

Etats généraux PS agglo 2

A l’initiative de leurs Secrétaires de section – Matthieu Brasse, Jérôme Dubost, Daniel Brière – Les sections socialistes de l’agglomération – Le Havre, Montivilliers, Harfleur-Gainneville-Gonfreville l’Orcher – se sont réunies le 27 septembre à Montivilliers et le 8 novembre à Harfleur pour réfléchir et travailler à la réalisation de contributions autour de 6 tables rondes :
– Entreprise et ré-industrialisation
– Croissance et social-écologie
– Nation et intégration
– Europe et souveraineté
– Démocratie et représentation / Droits et individus
– Etat social et service public

A l’issue de ces réunions ayant réuni successivement 140 adhérents, 10 contributions ont été adoptées et adressées au Comité national de pilotage et visibles sur le site internet spécialement dédié à l’événement : http://www.etats-generaux-des-socialistes.fr/

Voici pour exemple quelques thématiques volontaristes de ces contributions :
–      Problématique de croissance
–      Droit à mourir dans la dignité Lire la suite

Christophe Bouillon et Catherine Troallic (PS) « Agir et choisir pour ne pas subir » – Tribune dans Paris Normandie

Paris Normandie du 23-10-2014 « Tribunes et Opinions »
http://www.paris-normandie.fr/detail_article/articles/1710604/c-bouillon-c-troallic-agir-et-choisir-pour-ne-pas-subir#.VEkGPPmsWSp

Photo-CT-et-CB

Christophe Bouillon et Catherine Troallic, députés de Seine-Maritime et membres de la commission spéciale sur la transition énergétique

Cette loi engage notre pays sur la voie de l’excellence énergétique et environnementale : diminution de notre consommation énergétique de 50% à horizon 2050 ; diversification de notre bouquet énergétique en développant les énergies renouvelables (éolien, hydrolien, biomasse, solaire, géothermie, énergies marines) et réduction de la part du nucléaire dans la production d’électricité. Cette loi permet au pays de répondre à trois urgences : urgence écologique en préservant la qualité de l’air et en limitant nos émissions de gaz à effet de serre ; urgence économique en diminuant notre facture énergétique, en réduisant nos importations et en créant des emplois non délocalisables; urgence sociale en améliorant le pouvoir d’achat et en luttant contre la précarité énergétique qui touche 1 Français sur 5.

La moitié de l’énergie consommée en France est le fait des logements et des immeubles. Isolation et protection sont les maîtres mots de notre action. Isolation des bâtiments d’abord. Les logements très mal isolés ne pourront plus être loués. Chaque année, 500.000 logements seront rénovés et d’abord ceux abritant des familles modestes. Protection ensuite, avec la mise en place d’un chèque énergie. Celui-ci aidera les ménages modestes à payer leurs factures d’énergies et/ou à faire des travaux d’isolation. Des mesures fiscales permettront aussi à certains contribuables de déduire jusqu’à 30% du montant de leur facture de travaux d’isolation. Les Régions pourront également participer à la rénovation des logements en se substituant aux propriétaires par le biais de société dites de « tiers financement ».

Sur les transports, la loi fixe plusieurs objectifs ambitieux : 50% des véhicules acquis par le secteur public devront être électriques ou hybrides rechargeables ; 10% de moyens de transports publics devront fonctionner avec des énergies renouvelables en 2020. Le gouvernement s’engage à déployer près de 7 millions de points de charge électrique d’ici 2030. De même, la loi prévoit la mise en place d’une prime à la conversion de vieux véhicules diesel et polluants et bonus sous condition de ressources pour l’achat d’un véhicule électrique. Ces aides pourraient atteindre jusqu’à 10.000€. Elus d’un territoire industriel, maritime et portuaire, nous savons que le trafic routier n’est pas le seul à émettre des polluants atmosphériques mais il en représente une part importante et en croissance. C’est pourquoi le développement du report modal, du fret fluvial et ferroviaire inscrit dans le texte est un impératif. Il doit à présent se traduire concrètement avec la mise en chantier des premières phases de la Ligne Nouvelle Paris-Normandie et au travers des Contrats de plan État-Région qui programment les grands investissements pour les années à venir. Prévention et action, la loi marche sur ses deux jambes. Elle favorise le développement de solutions de déplacements partagés (autopartage, covoiturage, transports en commun et intermodalité). Elle autorisera également les élus à restreindre la circulation et à interdire -en cas de forte pollution- à certains véhicules de rouler. De bonnes pratiques existent déjà. Il faut à présent généraliser leur mise en oeuvre. Lire la suite

Eolien en mer : visite du chantier d’une fondation gravitaire innovante au Havre …

Nicolas Mayer-Rossignol, Président de la Région Haute-Normandie, Catherine Troallic et Estelle Grelier, Députées de Seine-Maritime, Antoine Cahuzac, Directeur Général d’EDF Energies nouvelles,accompagnés de Bertrand Allanic, Directeur du projet éolien en mer de Fécamp, ont visité ce matin, quai Bougainville dans le port du Havre, le chantier d’une fondation gravitaire innovante destinée à être installée sur le parc éolien en mer de Fécamp. Cette fondation expérimentale, qui sera posée au large des côtes normandes, présente la particularité de flotter pendant les phases de transport et d’installation en mer. Elle supportera un mât de mesures.

visite fondation gravitaire 024

Un projet innovant en prise avec les enjeux du territoire
La Région Haute-Normandie a accordé une subvention de 600 000 € au titre de l’Appel à projets
Energies au consortium du parc éolien en mer de Fécamp pour soutenir ce projet de démonstrateur d’une fondation gravitaire innovante. Le chantier de ce projet expérimental a mobilisé une quinzaine d’entreprises locales et jusqu’à une cinquantaine d’emplois locaux directs pendant six mois.
« Grâce à notre action, la Haute-Normandie est la 1ère région de France pour l’éolien en mer. En accompagnant le premier démonstrateur d’une fondation gravitaire, la Haute-Normandie conforte son rôle moteur et pionnier. Tout cela amène de l’emploi et de l’activité pour notre région», commente Nicolas Mayer-Rossignol.

Commission spéciale sur le projet de loi de la transition énergétique

Ségolène Royal

Ségolène Royal, a donné cette semaine le coup d’envoi des débats sur le projet de loi sur la transition énergétique à travers une première réunion en commission spéciale. La commission spéciale pour l’examen du projet de loi relatif à la transition énergétique pour la croissance verte a été installée cette semaine. C’est cette commission qui sera chargée d’examiner le projet de loi avant la séance. Composée de 70 députés majoritairement issus de la commission des affaires économiques et du développement durable, elle comprend 4 députés PS de Normandie. Parmi eux, Catherine Troallic a été nommée au bureau de la commission comme secrétaire de cette commission spéciale présidée par François Brottes.
Ci-après la réaction de Catherine Troallic suite à l’établissement de cette commission.

 » En Normandie, en Haute-Normandie, nous sommes particulièrement attentifs à la transition énergétique et aux dispositions de ce projet de loi. Cette transition énergétique nous l’avons très tôt anticipée en développant à la Région Haute-Normandie des dispositifs d’importance comme l’appel à projets Energies ou le chèque Energies. Au Havre, nous sommes particulièrement concernés par les problématiques de qualité de l’air, du développement de sources d’énergies renouvelables avec l’éolien offshore mais aussi de consommation et de production d’énergie avec un bassin industriel puissant. Ce sont pour toutes ces raisons que j’ai souhaité participer à cette commission spéciale. Avec mes collègues socialistes de Normandie, Christophe Bouillon, Clotilde Valter et Stéphane Travert, nous nous investirons dans les semaines à venir pour que ce texte permette d’amplifier les dynamiques engagées sur nos territoires. Notre pays doit réussir ce virage de la transition énergétique. C’est vital économiquement, socialement et écologiquement !« , rappelle Catherine Troallic.

Economie Sociale et Solidaire : Catherine Troallic poursuit le combat pour la reconnaissance des réseaux régionaux d’acteurs !

bandeau_ess3

Après une première lecture du texte à l’Assemblée, délicate mais fructueuse*, permettant, entre autres, la reconnaissance des réseaux régionaux et locaux d’acteurs notamment des agences, Catherine Troallic poursuit le combat à l’Assemblée nationale à l’occasion de la seconde lecture. Le Sénat a en effet, en seconde lecture et sur proposition du rapporteur Marc Daunis, supprimé toute référence aux réseaux régionaux et locaux d’acteurs et aux agences. La députée de Seine-Maritime a donc réintroduit les dispositions supprimées par voie d’amendements après avoir invité ces collègues députés à les cosigner et avoir interpellé sur le sujet par courrier la nouvelle ministre.

« Hier soir, la commission des affaires économiques a finalement adopté deux amendements sur trois (art 4 al 3 et 5B) soit l’essentiel. J’observe que le gouvernement malgré la succession de ministres (Benoit Hamon, Valérie Fourneyron, Carole Delga) dans l’examen du texte n’entame en rien la détermination du gouvernement de reconnaître les acteurs existants sur nos territoires et les coopérations innovantes menées en lien avec nos collectivités. Il reste l’examen en séance mais d’ores-et-déjà le Sénat doit tenir compte de cette constance. Je n’oublie pas non plus que l’Assemblée nationale a le dernier mot et je veillerai à ce que ces dispositions législatives soient définitivement adoptées. C’est dans l’intérêt de la Région Haute-Normandie aujourd’hui et de la Normandie demain ! », précise Catherine Troallic.

http://www.economie.gouv.fr/ess-economie-sociale-solidaire
http://catherine-troallic.fr/

AG de section conviviale et studieuse

Après la traditionnelle galette républicaine, les socialistes havrais et dionysiens ont débattu de la campagne présidentielle et du programme socialiste ce samedi matin.
Retraites, Education Nationale, AAA, finances, nucléaire, emploi … Tous ces dossiers ont été présentés par Alain Maire, animateur fédéral de la campagne présidentiel et militant havrais et Matthieu Brasse, secrétaire de section. Un débat de qualité a permis de répondre aux interrogations et de faire remonter les remarques des Havraises et des Havrais.

Venez nous retrouver régulièrement sur les marchés !