Catherine Troallic appelle à voter Macron au second tour contre le Front National

Propos recueillis le 25 avril, article du journal Paris-Normandie du 26-04-2017

Catherine Troallic appelle à voter Macron au second tour

Dimanche 7 mai, Catherine Troallic va voter Emmanuel Macron et appelle les électeurs à l’imiter. La députée PS de la 8e circonscription de la Seine-Maritime précise au passage qu’elle ne « soutien[t] pas le programme de Macron » et ne sera « pas membre de la prochaine majorité » si Monsieur Macron l’emportait et qu’elle était réélue aux législatives. Ce ralliement se justifie selon elle parce qu’une élection de Marine Le Pen à la présidence de la République serait « une catastrophe pour nos enfants ». « Il faut se mobiliser pour faire battre le FN » estime-t-elle. L’élue s’aligne ainsi sur les positions de Benoît Hamon, qui a appelé dimanche soir à la formation d’un « front républicain » favorable au leader d’En Marche. Sur le résultat électoral de Monsieur Hamon (6,4 %), Catherine Troallic juge qu’il doit beaucoup au « spectacle de la division ». La députée retient de cette campagne que le candidat socialiste « donné perdu d’avance » a néanmoins eu le mérite de « porter des idées neuves ».

Benoît Hamon : « Ma visite au Havre »

« Vendredi 10 mars 2016, visite au Havre

Avant d’ouvrir un nouveau meeting, je me suis rendu au port accompagné de Catherine Troallic, députée, et des élus locaux Matthieu Brasse, Oumou Niang-Fouquet, Nacéra Vieublé. Ce port du Havre, c’est 700 entreprises, 31 000 emplois, une localisation unique en Europe.

J’y ai rencontré l’Union Maritime Et Portuaire avec qui nous avons évoqué l’indispensable modernisation du port et le maintien de sa compétitivité. Il nous faut être ambitieux, moderniser le ferroviaire, penser l’avenir du port et mieux le relier encore à l’Europe. J’ai également échangé avec les dockers CGT du Havre. Le travail des dockers est essentiel et particulièrement exigeant : horaires décalés, pénibilité … 

Ensemble, nous avons discuté de l’indispensable nécessité d’investir et d’avoir une vision d’avenir de long terme. Nous devons développer les énergies renouvelables, l’éolien offshore, c’est une opportunité en termes d’activité et de création de très nombreux emplois. »

Benoît Hamonle 10 mars 2017 au Havre


Transition énergétique : réécoutez Catherine Troallic sur France Bleu Normandie

Catherine Troallic, Députée de la Seine-Maritime et Conseillère régionale de Normandie était l’invitée de France Bleu Normandie mardi 22 novembre pour parler transition énergétique. Elle est chargée par la Ministre Ségolène Royal d’un rapport sur le sujet qu’elle remettra au gouvernement en février 2017.
Réécoutez l’émission ici :

Centrale thermique du Havre : communiqué de Catherine Troallic, interview de Matthieu Brasse

Suite aux inquiétudes portant sur l’avenir de la centrale thermique du Havre vous trouverez ci-dessous le communiqué de Catherine Troallic, députée du Havre, sur l’instauration d’un prix plancher Carbonne et l’interview de Matthieu Brasse, Conseiller municipal d’opposition, sur France bleu suite aux déclarations du Maire du Havre.

Lire le communiqué de presse de Catherine Troallic :
CP-CT-prix-plancher-carbone1-1020x1247

Ecouter l’Interview de Matthieu Brasse sur France Bleu Haute-Normandie :

« Ma seule bataille c’est l’emploi » Entretien avec Catherine Troallic

Entretien de rentrée avec Catherine Troallic, la députée PS de la 8ème circonscription de Seine-Maritime (Le Havre-Harfleur-Gonfreville l’Orcher-Gainneville), dans les colonnes du journal Paris-Normandie du 18 septembre 2016.

http://www.paris-normandie.fr/actualites/politique/catherine-troallic-deputee-ps-du-havre–ma-seule-bataille-c-est-l-emploi-BC6848311

Catherine Troallic : « Il n’y a plus d’incertitude » sur la création des usines éoliennes au Havre

Retrouvez l’intervention de la députée socialiste Catherine Troallic dans le journal de France 3 baie de Seine du 14 septembre consacré à l’implantation des 2 usines éoliennes au Havre


Usines d’éoliennes au Havre : « il n’y a plus d’incertitude » selon la députée C. Troallic

Disparition de Michel Rocard – Jean Philippe Sourd et Jean Defrêne témoignent

Militant infatigable, intellectuel exigeant et soucieux d’agir, Michel ROCARD a traversé son siècle en homme engagé. Pétri de convictions qui n’excluaient pas le doute, il aimait le débat, ne le fuyait jamais, mais il savait que les réformes concrètes, ici et maintenant, sont les meilleures réponses aux dérèglements du monde.

Il l’a prouvé tout au long de sa vie politique : de l’opposition à la guerre d’Algérie au combat pour les Pôles Arctique et Antarctique, en passant par la mise en place du Revenu Minimum d’Insertion (RMI) ou de la Contribution Sociale Généralisée (CSG), Michel ROCARD a œuvré durablement pour le progrès social, démocratique et écologique.

Jean-Philippe Sourd, trésorier de la section socialiste du Havre, et Jean Defrêne, Maire honoraire de Rouelles, en témoignent dans le journal Paris-Normandie Le Havre du 4 juillet 2016 :