la gauche MRC / PRG / PS / Verts réunie pour les voeux des conseillers municipaux


Plus de 250 personnes sont venus vendredi soir pour écouter les conseillers municipaux Citoyens, Verts, Radicaux et Socialistes souhaiter leurs voeux pour 2008. Voeux placés sous le signe politique d’une fin de mandat pour le maire sortant et d’une volonté d’union pour les prochaines élections de mars prochain, plusieurs conseillers souhaitant ‘un avenir pour les havrais"

Bonnes fêtes de fin d’année

Le pouvoir d’achat n’a pas augmenté pour tout le monde comme l’avait promis le Président de la République.
Cette période de fête montrent encore plus que les autres moments de l’année que la fracture sociale ne diminue pas et que la rupture promise n’est pas en notre faveur.

En espérant un avenir riche en changement, le Parti Socialiste vous souhaite de bonnes fêtes de fin d’année.

10 propositions pour le pouvoir d’achat

AUGMENTER LES SALAIRES
1- Une conférence sur les salaires pour augmenter le SMIC et les rémunérations, en liant l’exonération des cotisations sociales pour les entreprises à l’augmentation des salaires ;
2- Un plan de rattrapage des traitements dans la fonction publique ;
3- Une revalorisation immédiate de 5 % des petites retraites.

BAISSER LES PRIX DES PRODUITS ALIMENTAIRES
4- La répercussion en faveur des consommateurs des marges obtenues par la grande distribution sur les producteurs ;
5- Une incitation fiscale pour faire baisser les prix des produits de première nécessité (céréales, produits laitiers, fruits et légumes).

DIMINUER LE COÛT DU LOGEMENT
6- L’encadrement des loyers pour l’année 2008, indexés sur le seul coût de la vie ;
7- La création d’un service public de la caution pour faciliter l’accès au logement ;
8- Le respect de la loi obligeant les communes à créer 20 % de logements sociaux.

MAÎTRISER LE PRIX DE L’ÉNERGIE
9- La baisse des taxes sur l’essence (rétablissement de la TIPP flottante) ;
10-La généralisation du « chèque transport », pour aider les salariés dans leurs déplacements (financé par un prélèvement sur les super-profits des compagnies pétrolières).

Et ça ne va pas aller en s’arrangeant…

 « Le rythme des réformes est accéléré. » C’est le credo du président de la République.
Sur tous les fronts, la grande lessive est amorcée : droits sociaux, égalité, démocratie.
Notre président-jogger court plus le 100 m qu’un quelconque relais d’équipe. Cela fait
tellement longtemps qu’il attendait cela !

  • Au tour des retraites. Au lieu d’attendre quelques mois et la renégociation prévue, l’accent est mis sur

les régimes spéciaux pour les accuser de tous les maux. On voudrait nous faire croire que la difficulté ne
réside que sur les quelques centaines de milliers de personnes qui ont gagné le droit à un régime spécial de
retraites. Balivernes !

  • Un nouveau contrat de travail unique ? Cette promesse de campagne ne convainc personne. Les

PME souhaitent garder des CDD, les salariés ont montré que le CPE n’était pas la solution. De plus, parler
de« séparation à l’amiable » entre employeurs et salariés dans le monde du travail, il faut oser ! Qui a déjà
vu cela ? Le gouvernement communique sur la concertation mais ne retient rien des discussions.

  • Vu de l’étranger ? Le changement radical de la politique étrangère déboussole totalement les autres

pays. Entre la mission diplomatique de Cécilia en Lybie, la politique belliqueuse avec le Liban,
l’interventionnisme auprès du ministre des affaires étrangères allemand, la France ne cesse de faire parler
d’elle… Cela pourrait-il être en bien pour une fois ?

  • Maitrise de l’immigration ? En France, les tests ADN étaient réservés aux délinquants. Soupçonnerait-

on les immigrants de délits avant même leur arrivée ? Tout est fait pour faire peur alors que la politique
étrangère ne prévoit rien pour soutenir les Pays en Voie de Développement .

Dans la précipitation et en opposant les français les uns aux autres, la politique de l’UMP ne mènera à rien.
Tout le monde l’a compris, sauf Sarkozy.

Guillaume ANQUETIL

Quelle justice ? Quelle société ?

Depuis 6 ans maintenant, les gouvernements successifs (dont Sarkozy fut ministre à temps presque plein), ont fait passer plus d’une loi par an sur la délinquance, la récidive, les crimes de voisinage, j’en passe…
Avec quel résultat ? Toutes les bonnes questions valent la peine d’être posées !
Si on en croit certains chiffres, la criminalité a baissé. Oui mais, les attaques contre les personnes ont augmenté de près de 30% : chacun d’entre nous risque d’être agressé sur le trottoir beaucoup plus, beaucoup mieux qu’avant que Nicolas Sarkozy devienne Ministre de l’intérieur, puis Ministre d’Etat. On peut rêver : maintenant qu’il est Président de la République, plus aucun délinquant n’osera attaquer personne. Encore moins une personne âgée.
Et bien sûr, ce sera grâce aux lois “antirécidive” votées pendant l’été. Pensez donc : personne n’osera sachant qu’il y a des peines automatiques, et qu’il n’y aura pas (plus jamais ?) d’amnistie. Sauf que bien sûr les délinquants sont toujours sûrs que eux-mêmes ne seront jamais pris (ah non, pas moi !). Et donc bien sûr ils continuent, et bon nombre d’entre eux se font prendre, mais c’est quelque chose que ces délinquants-là ne réalisent jamais.
Alors nous allons continuer à avoir cette politique bizarre : un fait divers dramatique sera mis en scène par les médias (et surtout la télé !), une fois l’opinion publique bien chauffée, on passe un texte de loi. Inapplicable, inappliqué. D’autant plus, ou d’autant moins qu’aucun moyen complémentaire n’est donné au système de la justice en France (le plus pauvre d’Europe). Et de toutes façons, si le délit relève des Assises, il faudra des années avant qu’il passe devant un tribunal, nous avons là aussi le plus triste record d’Europe : ce n’est pas la faute du système judiciaire, mais celle des gouvernements qui ne donnent pas les moyens suffisants à la justice.
Ensuite le délinquant, ou le criminel, ira en prison. Et on attendra qu’il purge sa peine, qu’il “paye sa dette à la société”, et on le remettra en circulation. Oui, mais il aura été incarcéré dans des conditions inadmissibles, dans des prisons vétustes, sans hygiène élémentaire, sans aucune chance d’apprendre (ou même simplement d’entretenir sa connaissance) un métier. Quelle “ré-”insertion ? Quel espoir pour lui, ou pour nous ?
Ah mais, nous avons de la chance ? Monsieur le Président, qui heureusement pense à tout, a l’intention de dépénaliser les crimes d’argent ou d’affaires : ceux qui détiennent le capital n’ont pas à aller devant les cours d’assises.
Enfin, voilà réglées les difficultés de la justice, et en plus on n’a même pas besoin de moyens supplémentaires !
Robert WUTRICK

Réveillons nous !!

Après 6 mois d’exercice des pleins pouvoirs de notre Président de la République, on peut aujourd’hui dresser un premier bilan. D’abord un regret, c’est que nous, socialistes, n’ayons pu convaincre une majorité de Français de l’effet néfaste de la conduite de notre pays par le président de l’UMP. Qui peut encore croire à l’esprit d’ouverture de ce gouvernement ?
Que ce soit sur la question des retraites, de la santé, de la fiscalité, de l’emploi, de l’environnement, de la sécurité ou de la justice, de la politique européenne et internationale, tout est fait pour opposer les français entre eux. Diviser pour régner, voici la réelle devise de notre président.
Le dernier scandale en cours : faire payer des franchises aux Français sur les médicaments, tout en continuant à exonérer les stock-options de toutes charges…On peut bien sûr nous rétorquer « que proposez-vous ? ».
Le Parti Socialiste a entamé sa propre rénovation, cela prendra du temps mais pour lutter contre les effets de cette politique, nous sommes capables dans les régions, les départements et dans les villes d’avoir des politiques de gauche visibles, efficaces et justes pour l’ensemble des Français.
Voilà à quoi le Parti Socialiste du Havre va s’atteler dans les semaines à venir, proposer localement une politique susceptible de servir les Havrais.
Laurent Logiou

Résultat sur la ville du Havre

La ville étant découpée sur 3 circonscriptions, il faut faire un peu de calculs pour trouver les résultats. En additionnant l’ensemble des résultats sur ls cantons de la ville et en enlevant Sainte Adresse, les résultats sont les suivants :

FN/MNR 6,2%
Autres droite 0,9%
UMP 39,9%
MODEM 7,2%
PS 20,8%
Verts 2,9%
PRG/MRC 1,7%
Autres gauche 2,3%
PC 14,3%
LCR/LO/PT 3,8%

Y’a des soirées où il est difficile de trouver des points positifs mais tout de même….

Lendemain de défaite, il faut avouer que nous n’avons pas particulièrement brillé lors ce 1er tour des législatives. Entre vague bleue à droite et sursaut communiste, les candidats Socialistes de la ville Haute et du quartier de l’Eure / Les Neiges ne seront pas au second tour. Nous allons bien sûr analyser les résultats et faire un bilan de cette non-présence socialiste au 2nd tour.

Je tenais tout d’abord à remercier les nombreuses personnes, adhérentes du parti socialistes ou pas pour leur investissement dans cette campagne qui fut brève mais intense. Nous avons pu être visibles par l’affichage, présents par les nombreux portes à portes et distributions sur les lieux publics. J’ai senti un souffle nouveau pendant ces campagnes. Nous ferons tout pour maintenir cet élan.

De plus, il est important de noter d’ors et déjà quelques points positifs :
Sur la ville basse (7è circonscription), Laurent Logiou résiste et propose une alternative à la politique libérale de la droite. Sur son blog, il appelle tous les citoyens du 1er tour et les abstentionnistes à le rejoindre pour porter les couleurs du changement.
Sur la 8è circonscription, le Parti Socialiste a entamé un renouveau de la politique par de nouvelles propositions, une proximité renouvelée. La mobilisation de mercredi dernier à Caucriauville ne sera pas renouvelée cette semaine, mais le Parti Socialiste ne laissera pas tomber tous les citoyens venus le soutenir. D’autres échéances approchent et nous serons présents.
Enfin, sur l’ensemble de la ville du Havre, le Parti Socialiste reste le premier parti de l’opposition municipale. Avec plus de 20 % des suffrages sur la ville, nous serons en mesure de proposer, avec nos partenaires, un projet alternatif à la politique municipale actuelle.

soirée de la résistance : 300 soutiens pour najwa Confaits et le Parti Socialiste


Soirée de fête mercredi soir à la salle des fêtes de Caucriauville. Malgré des absences dues à la concurrence du match de foot de l’équipe de France, le comité de soutien de Najwa a réuni plus de 300 personnes pour soutenir la candidate du Parti Socialiste. Après un accueil politique, la soirée festive s’est déroulé aux rythmes de groupes de musiques et de danse locaux
Une belle réussite qui symbolise le dynamisme de la campagne !!!