8 mars : les socialistes au rendez-vous !

A l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, Florence MARTIN-PÉRÉON, Secrétaire fédérale aux Droits des Femmes, à l’Égalité et à la Parité du Parti socialiste de Seine-Maritime – militante Havraise et Nicolas ROULY, Premier Secrétaire Fédéral font le bilan de 4 années d’amélioration des droits des femmes.

Flyer 8 Mars 2016 Femmes-3

En quatre années les droits des femmes ont évolué positivement dans de nombreux domaines. La loi du 4 août 2014 a permis de nombreuses avancées :

Dans le monde du travail : avec la mise en place de pénalités financières pour les entreprises qui ne font pas d’efforts en matière d’égalité femme/homme (égalité salariale, mixité des métiers, frein dans le déroulement de carrière) mais également avec l’introduction de la parité dans les conseils d’administration et l’encouragement de l’entrepreneuriat féminin.

Dans le monde associatif, avec la promotion de l’égalité femme/homme dans les instances dirigeantes des fédérations sportives ou la promotion du sport féminin.

Pour préserver la notion de choix : avec la prise en charge de l’intégralité des coûts liés à une Interruption Volontaire de Grossesse (IVG). Lire la suite

Catherine Troallic demande à Marisol Touraine la création d’une faculté d’odontologie en Haute-Normandie

Catherine Troallic interpelle Marisol Touraine, Ministre de la santé, par voie de question écrite sur la création d’une faculté d’odontologie en Haute-Normandie.  » D’une manière générale, la démographie médicale est une question primordiale en région Haute-Normandie. C’est aussi une vraie préoccupation au Havre et dans l’agglomération. J’aborde dans cette question écrite le cas des chirurgiens-dentistes mais le manque de professionnels de soins dans d’autres secteurs est aussi bien connu. Assurer l’égal accès de tous aux soins est un impératif. La Ministre de la santé a déjà pris des mesures importantes dans le cadre du pacte territoire santé fin 2012, notamment des contrats d’engagement de service public pour les chirurgiens-dentistes. Ce type de mesure comme l’investissement des collectivités pour attirer les jeunes diplômés ou en voie de l’être sont nécessaires mais la création d’une réelle formation en odontologie en Haute-Normandie constituerait une avancée très importante «  , souligne Catherine Troallic.

La question écrite :

Catherine Troallic attire l’attention de la Ministre de la santé sur la situation de pénurie de chirurgiens-dentistes en Normandie et en particulier en Haute-Normandie. La région Haute-Normandie est classée au 22ème rang des régions françaises pour sa densité de Chirurgiens-Dentistes libéraux. L’état des lieux de l’offre en soins dentaires présenté dans le Schéma régional d’organisation des soins (SROS) est extrêmement préoccupant.L’ensemble de la région est lourdement déficitaire avec des disparités infra-régionales fortes. Une majorité de communes est soit sous-dotée soit très sous-dotée (moins de 1,5 professionnels pour 10000 habitants) comme Gainneville, Harfleur et Gonfreville l’Orcher, par exemple.Comme l’indique le SROS : « cette situation peut s’expliquer par le fait que la région ne dispose pas de faculté dentaire ». Lire la suite

Inauguration du raccordement ferroviaire de la Brèque

Inauguration du raccordement de la Brèque par Catherine Troallic,

Je tenais à présenter  les excuses d’Alain Le Vern, président de la région Haute-Normandie, empêché par les conditions climatiques.
L’inauguration qui nous réunit  ce matin marque une étape importante dans la vie du GPMH. Ce raccordement ferroviaire, opérationnel depuis quelques jours, le 12 décembre, est un outil et un moyen pour le développement du port havrais auquel nous sommes tous attachés.
C’est donc positivement que nous voyons cet aménagement pour ce qu’il aura de conséquent pour l’emploi au Havre, dans la codah, et dans la région Haute-Normandie.
La montée en puissance de port 2000 devrait sans aucun doute s’accélérer grâce à cette connexion réseau ferré portuaire – réseau ferré national.
Nous devrions ainsi constater rapidement une accélération des acheminements de conteneurs dès le printemps 2011 avec  l’agrandissement des convois à 850m.
Ce projet, dans son ensemble, a reçu un soutien financier important de la Région HN puisqu’elle a subventionné à hauteur de 21%.  Son soutien à cet aménagement va dans le même sens que sa contribution à la remise en état de la section Serqueux – Gisors pour laquelle l’Etat, RFF et la région viennent de signer une convention.
La Région a été d’autant plus attentive à ce projet structurant qu’elle est attachée, comme vous tous, au développement durable. Le recours au ferroviaire et au fluvial, au roll-on roll off est une bonne chose encore insuffisamment développé à mes yeux, et de toute façon incontournable dans les années à venir.  Et puis, lorsqu’on voit l’hiver qui s’annonce, on aime mieux voir circuler les marchandises sur le fluvial ou le ferroviaire que sur la route.
Je terminerais simplement en souhaitant au port et à Mr Castaing une très bonne année 2011, que cette année puisse être le début d’une nouvelle expansion pour le GPMH.
Merci à tous.

Communiqué de presse : La région finance le tramway

Le 13 décembre 2010

COMMUNIQUE DE PRESSE
TRANSPORTS
La Région favorise les transports collectifs urbains.

Alain Le Vern, Président de la Région Haute-Normandie a participé cet
après-midi au dévoilement de la rame du tramway du Havre. Un tramway dans la ville du Havre, cela ne s’était pas vu depuis 1951 ! Après 59 ans d’interruption de l’exploitation du tramway, le nouveau tracé, d’une longueur totale de 13 km, va permettre de desservir 87 000 habitants.

La Région Haute-Normandie apporte une aide de 10M€ au projet, pour l’achat du matériel roulant.

« La Région investit dans des projets structurants qui facilitent le déplacement des Haut-Normands et favorisent les transports collectifs. Dans le cadre des contrats d’agglomérations, la Région apporte des financements significatifs pour le tramway du Havre comme pour le métro de Rouen. Ces projets constituent une offre alternative de transport urbain face à la voiture, et permettent ainsi de réduire les émissions de CO2 », commente Alain Le Vern.

Le tracé est composé d’une ligne qui s’étend en forme de « Y » du terminus « Porte Océane » vers « Jenner » où elle se divise en deux branches vers « Caucriauville-Pré fleuri » et « Grand Hameau ». La fréquence des rames envisagée est de trois minutes sur le tronçon commun et de six minutes sur les branches, un véritable complément au bus et au funiculaire, qui sont jusqu’à présent les seuls moyens de transport en commun pour relier la ville haute et la ville basse.

Lire le communiqué

Convention nationale sur le nouveau modèle économique, social et écologique

La Convention du Parti Socialiste veut donner les moyens de construire un autre modèle de société. L’année 2010 est consacrée à cette activité, avec la question du nouveau modèle de développement économique, social et écologique.

Le 1er document sera soumis au vote des militants le 20 mai prochain. En attendant, voici le document voté par le conseil national :

convention pour un nouveau modele de developpement

Le groupe PS/Vert/Radical propose un amendement au service des Havrais refusé par l’UMP

DSRVélibération N °24
BUDGET PRIMITIF 2010
AMENDEMENT BUDGETAIRE
GROUPE SOCIALISTE, VERTS ET RADICAL DE GAUCHE

Je pense qu’il est inutile de revenir sur le cadre dans lequel nous votons ce budget , mais au moment ou le chômage a augmenté de 23% au Havre en un an, ou l’état se désengage financièrement et ou avec la disparition de la taxe professionnelle, l’avenir des finances locales s’assombrit encore plus, il nous paraît nécessaire de permettre aux services publics municipaux de conserver les moyens nécessaires pour répondre aux besoins de la population et de conserver le niveau d’intervention nécessaire au niveau des subventions et participations de la ville ;
Voilà pourquoi nous vous proposons un amendement budgétaire, qui s’il est voté par votre majorité, permettra le vote du budget par notre groupe.
Nous vous proposons d’abord de réduire les investissements de 2 ,5 M €, en supprimant les études du projet Odyssée 21, cela permet de réduire la marge d’autofinancement budgétaire d’autant en la faisant passer ainsi à 16,06 m€. Cette mesure permet ensuite d’augmenter les dépenses de fonctionnement de la même somme et de les faire passer à 245,88 M€.
Nous vous proposons de répartir ces 2,5 M€ en augmentant le budget des activités municipales de 0,5 M€, soit 54,33 M€, en augmentant le budget du personnel de 1M€, soit 137,34 M€ et enfin en augmentant le budget subventions de fonctionnement, participations, contingent de 1M€ , soit 44,27 M€, en réservant 300 000€ supplémentaires pour le CCAS, permettant ainsi de mieux répondre à ses missions et nouveau système d’aides mise en place.

LAURENT LOGIOU