J’ai rencontré le 16 octobre dernier Madame Aminatou HAÏDAR et j’en suis fier. Pour la liberté du peuple Sahraoui et pour l’application des résolutions des Nations Unies en faveur de l’organisation d’un référendum sur l’autodétermination, cette combattante a mis sa santé et sa vie en péril. Cette femme de courage qui porte des séquelles graves des tortures subies dans les prisons marocaines est la porte-parole de tous les Sahraouis qui luttent pacifiquement et combattent

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *