M. Le Maire, permettez moi de  revenir sur l’agenda 21. En effet, vous avez profité de la diffusion du film Océan et d’une conférence sur la croissance durable pour présenter la saison 2 de l’agenda 21.

Lors de la présentation de l’adjoint au maire chargé de l’agenda 21, nous avons appris que la saison1 de l’agenda 21 s’était bien déroulé. Je m’étonne. En effet, nous attendons toujours le bilan des 96 actions prévues : les actions réalisées, celles restant à faire, le taux d’implication du personnel, des élus, des citoyens.

Ensuite nous avons aussi appris que le vélo était la priorité de la ville. 2eme étonnement. Je ne vois pas trop les améliorations. Des  pistes cyclables ont été créés ou redessinées, mais cela est quand même bien peu comparé à l’ensemble des rues de la ville ! De plus, je vous invite à circuler à vélo : de l’hôtel de ville à la gare, avec la piste cyclable à contre sens des voitures, avec des feux et des croisements dangereux tous les 200 m. La pratique du vélo qui devrait être agréable est rendu là impossible ! Venez circuler, vous verrez !

Pour finir, la ville se félicite  pour le classement A++ en matière de développement durable du rapport de la société ARCET. D’abord, précisons que les 2 plus signifient qu’il y a une forte possibilité de progression. Pour une ville qui fait du développement durable depuis 15 ans, parait-il, cela n’est pas forcément une reconnaisse positive… De plus, quand on lit en détail ce rapport, on s’aperçoit qu’un important souci est la méconnaissance du sujet de la part des élus… Gageons que celui s’améliore puisqu’ils devraient être en 1ere ligne dans la promotion de ce type de projet.

Venons-en à la proposition de la seconde saison de l’agenda. Tout projet de l’agenda 21 tel que le défini le comité 21, commence par un diagnostic. Sans doute aurait-il du passer par le blog créé pour l’occasion. Avec ses 2 000 visites (soit un peu plus de 1 % de  la population havraise). Permettez moi de doutez de la pertinence de la consultation publique ! A cela, s’ajoute 133 commentaires et propositions sur le nouveau projet. Ce chiffre surréaliste de 133  pourrait faire rire si on ne parlait pas de l’avenir de la planète et des hommes qui y vivent, M. Le Maire ! Surtout que les courageux rédacteurs n’ont reçu quasiment aucune réponse à leurs propositions !

Ce n’est pas la soirée de  présentation de l’agenda 21 qui a permis de débattre des projets. Uniquement 4 interventions.  N’allez pas demander aux agents d’accueil de la mairie de vous renseigner sur le projet , ils n’en ont pas  eu écho, pas moyen d’informer les citoyens. N’allez pas chercher non plus cette plaquette ci sur le présentoir de la mairie.

Quel dommage de tourner seulement en objet  de communication ce formidable outil qu’est l’Agenda 21.  Il faut donc agir. Nous serons responsables, devant les générations futures, de l’état dont nous laisserons la planète. Le président de la République est déjà en train de fouler du pied le grenelle, ne faisons pas la même chose ici au Havre.

Permettez-moi alors de vous poser trois questions :

– 1ere question  : Vous ne le saviez peut-être pas, mais une action mondiale a eu lieu samedi soir de 20h30 à 21h30. A l’initiative du WWF, on  proposait d’éteindre les lumières pendant une heure sous le thème « éteignez vos lumières, allumez vos consciences » Plus de 200 grandes villes y ont participé. Vous qui aimez tant les manifestations symboliques (et gratuites, qui plus est) : Comment a participé Le ville du Havre, modèle de développement durable à cette opération ? Et comment comptez-vous participer aux prochaines sensibilisations ?

– Deuxièmement, je vous ai démontré la faible connaissance du public sur ce projet. Comment comptez vous sensibilisez les citoyens, le personnel et les élus pour soutenir et promouvoir cette saison 2 de l’agenda 21 afin qu’il ne reste pas confidentiel mais devienne un véritable projet important de la Ville.

– 3ème question : Pouvez vous nous donnez, ainsi qu’aux citoyens,  un bilan qualitatif mais aussi quantitatif du 1er agenda 21 ?

Il n’est jamais trop tard pour agir. Mais faisons vite !

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *