JLAPlusieurs fois dans cette enceinte nous avons abordé le sujet de la création sur le domaine portuaire d’un centre de déconstruction de navires.
L’évidence de ce besoin faisait suite d’une part au désarmement du porte-avion « Le Clémenceau » et de la balade coûteuse que le gouvernement précédent lui avait fait faire sur les mers du globe, mais concernait également la démolition de l’ex paquebot « France ».
Je vous rappelle, Monsieur le Maire qu’à l’unanimité ce Conseil s’était prononcé pour qu’une étude sérieuse soit faite et que Le Havre se positionne comme intéressé à mettre en œuvre cette filière spécifique utile au pays.
Je vous rappelle également Monsieur le Maire que nous avons des arguments : Nous possédons un dock flottant de bonnes dimensions, nous disposons des entreprises compétentes, et nous avons malheureusement un taux de chômage au Havre qui garantissait de trouver la main-d’œuvre nécessaire à cette activité. Et enfin nous détenons, en amont de l’écluse François 1er l’espace indispensable pour recevoir une telle implantation.
Aujourd’hui après avoir gelé durant plusieurs mois la vente du dock flottant, le gouvernement vient d’en autoriser de nouveau la cession. Les havrais et nous même n’avons aucune explication sur le motif de cette décision.
-Le projet est-il abandonné ?
-Un autre site a t–il été choisi ? Car nous étions en concurrence avec Nantes St Nazaire ?
Nous pensons Monsieur le Maire, qu’une mobilisation de tous les acteurs : Ville, Port, CCI, Havre développement notamment peut encore permettre la mise en œuvre d’un tel projet. Mais il nécessite une réelle volonté politique.
Le port de Rotterdam possède 7 docks flottants. Le port du Havre se doit d’être imaginatif et volontaire pour trouver une utilité au seul dock flottant qu’il possède.
Monsieur le Maire, vous l’ami de M. Sarkozy que pouvez vous nous dire sur votre action ? Qu’en est-il de ce dossier ?
Jean-Louis Argentin

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *