C’est avec une grande tristesse que nous avons appris le décès de notre camarade et amie Jacqueline RUBE. Jacqueline a voué sa vie au combat contre les inégalités et contre l’injustice. C’est LA dame de cœur des socialistes havrais qui nous a quittés et nos pensées vont à ses proches et à sa famille.
Jacqueline-Rube-nous-a-quitte-Le-Havre-Parti-Socialiste1-624x336

C’est en 1964 que Jacqueline rencontrera le mouvement « Vie Nouvelle » mouvement chrétien qui l’amènera à s’impliquer dans la vie politique avec un engagement « chrétien de gauche ».

Adhérente au Parti Socialiste dès 1971, Jacqueline Rubé sera élue à la mairie du Havre en mars de la même année dans la municipalité d’union de la gauche avec André Duroméa. Elue pendant 12 années, Jacqueline sera la première femme socialiste adjointe au maire du Havre. Ce poste l’amènera à s’intéresser aux questions d’hygiène et de santé : elle sera administrateur à l’hôpital, en charge du bureau d’hygiène de la ville du Havre et aussi de l’habitat insalubre : résorption des bidonvilles, logement des travailleurs immigrés. Jacqueline créera des foyers de travailleurs étrangers pour loger les anciens habitants des bidonvilles de la cité Chauvin.

Candidate à de nombreuses élections, elle permettra au Parti Socialiste de s’implanter sur l’agglomération havraise. Elle se présentera aux élections cantonales et législatives, c’est d’ailleurs la 1ère fois que le Parti Socialiste présente une femme aux élections législatives en Seine-Maritime et pour l’animation de sa réunion de campagne, c’est François Mitterrand qui viendra au Havre !

Fondatrice de l’« Association Havraise d’Action et de Promotion Sociale » (AHAPS) dont elle sera la Présidente de 1973 à 1983, mais aussi de l’ « Association pour la Promotion, l’Alphabétisation et l’Animation » (APAAM), son engagement pour l’intérêt collectif ne cessera jamais. Militante associative pour les migrants, le logement des plus démunis, la Palestine, le Burkina-Faso, Jacqueline recevra les insignes de chevalier dans l’Ordre national du Mérite en 2011 où elle terminera son discours par ces mots : « prenez le risque de la fraternité ! »

La section PS du Havre, Matthieu Brasse son secrétaire de section, Catherine Troallic, députée PS du Havre, les militants socialistes du Havre et de Seine-Maritime, la Fédération PS de Seine-Maritime et Nicolas Rouly, son Premier Secrétaire, sont tristes et seront présents lors de ses obsèques pour honorer sa mémoire – celle d’une grande dame, LA dame de cœur des socialistes havrais – en poursuivant fidèlement son engagement pour la fraternité. 

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *