Monsieur le Maire, Mesdames et messieurs les adjoints, mesdames et messieurs les membres du conseil municipal,

Je profite de cette délibération portant sur cette extension du système de vidéosurveillance, pour savoir si le nombre de caméras installé sur la voie publique de notre ville c’est-à-dire au niveau des rues piétonnes, de la rue de l’Avenir à la Mare Rouge, du Centre commercial du Pré Fleuri à Caucriauville, du boulevard Jules Durand, du parking de la plage, du champ de foire) ont eu un réel impact sur la délinquance ?

En effet, les vacances se sont écoulées, et pour certains de nos concitoyens, elles n’auront pas été bonnes : la faute à une délinquance toujours aussi vive dans notre cité. Pour exemple, la nuit du 13 au 14 juillet aura été le point d’orgue de méfaits hélas quotidiens, parfois proche de la criminalité  par l’évacuation notamment de locataires suite à des incendies de véhicules.

Nous n’entamerons pas ici une guerre des chiffres, car vous trouverez toujours une parade pour mettre en avant une légère baisse dans tel ou tel secteur… Les faits, pas tous connus de la presse, indique que la réalité est tout autre.

Les nombreuses procédures d’interpellation, la multiplication de la vidéosurveillance (qui a mon sens ne fait que déplacer la délinquance dans d’autres lieux), les contrôles de police n’y ont rien changé.

Preuve que votre alignement sur la politique du gouvernement que vous représentez localement, de même que la transformation des quartiers que vous avez entreprise au Havre, ne représentent pas une solution efficace,.

Les quelques élus de la majorité qui fréquentent le terrain ne l’ignorent pas. Ils savent que les familles nombreuses ou les mères seules, n’arrivent pas à assumer l’éducation de leurs enfants et se trouvent dépassés par leur déviance ou leur délinquance. C’est souvent d’ailleurs à ce moment qu’elles se tournent en direction des structures sociales, trop tard bien souvent. Et le milieu carcéral aujourd’hui par son surpeuplement est loin d’assurer les conditions de réinsertion sociale de ces jeunes délinquants.

Alors si vous pensez, après ces propos, qu’il s’agit juste d’un problème individuel d’éducation, notre question est sans objet.

Si en revanche, comme NOUS, vous pensez qu’il y a là, la nécessité d’une réponse collective, nous proposons :

–    Que notre ville crée une école des parents car être parent aujourd’hui n’est pas une tâche facile, toujours plus complexe dans une société en pleine mutation.  Familles recomposées, familles monoparentales, divorce, chômage… sont autant de facteurs déstabilisants. Aussi, aborder entre parents – avec l’appui de spécialistes – les difficultés rencontrées renforcerait l’assurance et la confiance de ces parents souvent désarçonnés. L’Ecole des Parents aurait donc  pour objectif d’aider chaque parent, de faciliter leur réflexion en leur offrant un lieu d’information et de partage.

En conciliant les nécessaires sanctions et la prévention, nous serons plus efficaces.
De nombreuses familles havraises attendent des réponses concrètes de votre part. Merci de nous les donner.

Conseil Municipal du 22 septembre 2008
Intervention Najwa Confaits
Groupe Socialiste, Radical de Gauche, Verts

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *