hl

091212 ll et gbPOLITIQUE.Alain Le Vern avait promis qu’il apporterait « la preuve » de son travail à la tête de la Région. Ses seconds, Laurent Logiou et Guillaume Bachelay, ont tenu parole hier.

«La preuve au quotidien » s’étale sur le net et sur douze pages couleur au format A5. Ce que le président PS sortant, en course pour un troisième mandat à la tête du conseil régional, nomme ainsi a tout du bilan.
Cette preuve qu’ont présentée hier Laurent Logiou, son directeur de campagne, et Guillaume Bachelay, son porte-parole – en l’absence d’Alain Le Vern retenu à Marseille par le congrès de l’Association des régions de France – c’est, selon les deux élus socialistes, le premier acte fort de cette campagne. « Il s’agit de mettre cartes sur table et de prévenir la politique du coucou, explique Laurent Logiou. Alors que les ministres veulent nous faire croire que la crise est derrière nous, la Région a débloqué un plan de relance de 85 millions et aide 3 800 entreprises en difficulté. La Haute-Normandie est la première région pour les aides aux énergies renouvelables, c’est la Haute-Normandie et la carte unique pour tous transports, elle sera prête demain. » Deux jours après la « carte pomme » – un titre multi transports publics régionaux unique que les candidats Europe Ecologie ont sorti de leur manche – le directeur de campagne du PS allume son premier contre-feu.
L’équipe Le Vern martèle que sa preuve n’a rien d’un alibi. « Dans ce document que nous avons commencé à distribuer ce jeudi matin, on rend d’abord des comptes. C’est notre façon de respecter les Haut-Normands en prouvant qu’on dit ce qu’on fait et qu’on fait ce qu’on dit » argumente Guillaume Bachelay. Dans un deuxième temps, les socialistes élaboreront leur projet avec les contributions des militants et de la population qui pourra s’exprimer sur le site internet et au cours de réunions thématiques.
L’autre preuve avancée par le porte-parole de campagne du PS a une dimension nettement plus politique. « Quand la gauche est rassemblée, elle est utile aux Haut-Normands, innovante dans ses politiques et efficace dans ses résultats. » Hier, les deux candidats PS ont promis que la porte restait ouverte aux partenaires de gauche qui ont choisi de faire cavalier seul jusqu’à la limite du dépôt des listes, le 14 février. Et Guillaume Bachelay ne se trompe pas d’adversaire. « Nous apportons la preuve régionale face à l’épreuve gouvernementale. » Pour le porte-parole et toute l’équipe, la meilleure défense reste l’attaque.
Christophe Preteux

http://www.paris-normandie.fr/index.php/cms/13/article/271875/Au_PS___la_preuve___par_le_bilan

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *