hlPlus de 10 600 Havrais se sont prononcés contre le changement de statut de La Poste. Et maintenant ?

Même une adjointe au maire UMP du Havre a voté et signé la feuille d’émargement… Le suffrage étant secret, impossible de connaître la teneur de sa réponse. En tout cas, les responsables syndicaux de La Poste, comme Sylvain Sigurani (Sud-PTT), en feraient bien un trophée ! Pour eux, c’est le signe que la consultation sur La Poste a très largement mobilisé.
12 439 personnes se sont exprimées dans la région havraise sur l’avenir de La Poste. Sans surprise, 97,83 % des votants se sont prononcés contre le projet de changement de statut de l’entreprise publique. Sur la seule ville du Havre, 10 651 personnes ont rejeté le projet du gouvernement. « C’est un vrai succès », souligne Eric Morizot (Sud-PTT). « C’est le résultat d’une campagne de proximité », note Alain Ponvert (FSU). « Au-delà des chiffres, ajoute Gilles Croguennec (PC), il y a vraiment un très fort mécontentement de la part des gens qui ne veulent pas que les services publics leur soient retirés. »
Et maintenant ? A l’image du comité national, l’échelon local de défense de La Poste réclame un référendum. « On a fait cette consultation avec nos moyens, que l’on fasse maintenant débattre la population avant que le projet soit présenté au Parlement, souligne Sylvain Sigurani. Le président de la République a la possibilité d’organiser cette consultation. » « Si certains jugent que la question n’était pas bonne, ajoute Matthieu Brasse (PS), qu’une consultation soit organisée dans le cadre d’un vrai référendum.

Le projet de loi arrive début novembre au Sénat. Puis à l’Assemblée nationale. Le député PC du Havre, Daniel Paul, y défendra le statut actuel de La Poste en s’appuyant sur les « deux millions de Français » qui sont exprimés. « Cela nous donne du poids, dit-il. Après une telle participation, s’interroge Daniel Paul, est-ce qu’un tel texte est toujours d’actualité ? »
ST. S.

A lire ici

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *