Le parti Socialiste, le PRG et les verts ont présenté leurs propositions en faveur des personnes agées lors d’une conférence de presse.

Télécharger la fiche complète

Il n’y a pas au Havre à proprement parler de politique en faveur des personnes âgées, on laisse le « marché » s’organiser, avec pour corollaire un désengagement municipal et au mieux, un « entretien » des clubs. Les comités de quartier, émanation du comité des fêtes, sont peu ou mal soutenus. Il n’y a pas d’adjoint en charge des personnes âgées.

La paupérisation de la ville touche de plus en plus les personnes âgées. Pour la 1ère fois l’an dernier, les restaurants du coeur ont servi des repas à de jeunes retraités…. De plus leur pouvoir d’achat baisse et ce n’est pas la maigre augmentation obtenue récemment qui va améliorer la situation.
Le vieillissement de la population du Havre doit donc être pris en compte de manière volontariste, en faisant des propositions innovantes. Afin d’en assurer une parfaite efficacité, toutes ces mesures devront être prises en liaison avec le schéma départemental « Bien Vieillir en Seine-Maritime ».
Sécuriser la situation de nos anciens est un des enjeux majeurs de cette campagne.

Voici ce que nous proposons :

Pour le logement
– La Ville du Havre doit assurer la coordination de l’offre de logement pour les personnes âgées avec les autres collectivités, les structures de santé et l’Etat
– Réfléchir à restructurer l’offre d’hébergement en place « habilités aides sociales » pour les personnes perdants leur autonomie en liaison avec le Groupe Hospitalier du Havre et les autres centres hospitaliers avec comme ambition de créer de petites unités de vie dans chaque quartier pour remplacer les bâtiments hospiciaux.
– Repenser l’offre de foyers logements gérés par le CCAS pour développer le concept de « résidences publiques avec services ». Accompagner la mise en place de solutions d’hébergements adaptés pour les retraités habitant les foyers pour travailleurs migrants, comme pour les personnes vieillissantes en grande précarité sociale.
– Expérimenter de nouveaux types de petits habitats de groupe sur la base d’une mixité intergénérationnelle.
– Améliorer la qualité des bâtiments pour améliorer l’isolation.
Pour rompre l’isolement :
– Favoriser l’expérimentation de services internet de surveillance, d’éducation et de lien social qui permettent de rester à domicile, malgré la perte d’autonomie. Installer des kits domotiques dans les logements du parc public, tout en facilitant leur installation dans le parc privé
– Créer un café social favorisant l’accompagnement des hommes et femmes vieillissants issus de l’immigration. Mettre en place un réseau de cybersalons de thé, s’appuyant sur les EHPAD, les centres sociaux, les maisons de jeunes et de la culture, les clubs de retraités. Faciliter la création et le développement des cafés des âges (www.cafe-des-ages.net), dans les différents quartiers du Havre. Créer une université d’échange des savoirs entre générations.
– Proposer aux retraités havrais une aide structurelle pour s’impliquer dans des actions d’utilité sociale auprès des générations plus jeunes, auprès des associations, etc.…
– Mettre en place un service municipal d’animations retraites afin de permettre la coordination des activités réalisées et en faveur des personnes âgées
– Rétablir des tarifs réduits pour les activités sportives (piscine) et culturelles des personnes âgées.

Pour la santé :
– Développer un réseau de nouveaux services pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou d’autres maladies neurodégénératives et leur famille (accueil de soirée, accueil de nuit, gardes itinérantes de nuit, accompagnement à domicile, etc.…)
– Mettre en place un service d’accompagnement et de soutien administratif et psychologique pour les familles confrontées aux problèmes de dépendance de leurs proches
– Réduire les pollutions de l’air
Pour les transports :
– Renforcer la sécurité dans les bus en lien avec les associations de quartier et les agents de Bus Océane et augmenter les horaires le week-end.
– Réviser à la baisse les tarifs des transports en commun en fonction des ressources.
– A côté des réponses en termes de transports à la demande, faciliter le transport accompagné de personnes en perte d’autonomie et rompre leur isolement (comme le fait l’association « bol d’air »).
– Mener, avec la CODAH, une réflexion sur l’accessibilité de l’hôpital public à l’échelle de l’estuaire (bus, train, tramway, gratuité du parking).
Pour la voirie :
– Prêter autant d’attention à tous les quartiers concernant la qualité de vie et notamment pour l’entretien de la voirie.
– Réaliser une vraie accessibilité en faveur des personnes à mobilité réduite et âgées, notamment lorsqu’elles doivent se déplacer sur la voie publique et les trottoirs.
Pour la tranquillité :
– Créer un programme municipal de prévention de la délinquance :
    o Etablissement de diagnostics locaux de sécurité quartier par quartier
    o Créer un bureau d’aide aux victimes
    o Redéfinition des missions de la police municipale en lien avec les missions de la police nationale et de la gendarmerie : priorité aux ilotiers travaillant en liaison avec les associations et les institutions des quartiers.
    o Gardiennage humain des installations et des immeubles.

Pour mettre cette politique en place, il faudra créer
un poste d’adjoint aux personnes âgées.

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *