L’été est là: des vacances bien méritées, des week-ends ensoleillés s’annoncent. Avec l’envie d’oublier, autant que possible, ses soucis.
Alors, nous essayerons de nous frayer un passage parmi les hordes de touristes venus admirer l’architecture Perret, leur disputant les dernières places de parking (payantes même en août).
Pour nous distraire, nous irons voir accoster les bateaux des riches croisiéristes étrangers (sur fond de bacs à pétrole) et visiterons les quartiers neufs (sur fond de centrale thermique).
S’il fait mauvais, nous irons au cinéma en ville, tant qu’il y reste des salles.
Certains d’entre nous profiteront peut-être du « Pasino », s’ils retrouvent quelques piécettes au fond d’un tiroir.
Et chacun enverra une carte postale à la famille partie chercher du travail loin du Havre.
Mais elle ne sera pas déposée à la « Grande Poste » qui se mue en « Vendôme » pour locataires très fortunés. Je vis au Havre, quand je vous dis que c’est chouette !
Pour le Groupe Socialiste – Radicaux – Verts

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *