Voici la tribune libre diffusé dans le magazine de la ville en mars 2009 :

Écouter ET entendre !

Pas de concertation, pas de dialogues, des décisions prises par quelques personnes, passages en force… Ils sont nombreux les exemples illustrant, dans notre ville, les décisions de la Droite : hausse des impôts et du prix du stationnement, fermetures d’écoles, licenciements chez Renault, suppressions massives de postes à l’hôpital, mise au pas de l’action culturelle…

A l’occasion du vote du budget, comme pour toutes les décisions contestées (à juste titre) par la population et ses représentants, qu’ils soient syndicaux ou associatifs, des contre-propositions sont formulées: pas une n’est prise en compte!

Comment s’étonner alors que la population manifeste, souvent avec force, son mécontentement lors des séances du conseil municipal ou plus globalement comme le 29 janvier où plus de 20 000 personnes ont « battu le pavé » des rues du Havre, pour dire leur refus de subir et subir encore, seuls, les conséquences de la crise financière ?

La démocratie, ce n’est pas seulement la manière dont on traite la majorité, c’est aussi la place, l’écoute et l’attention que l’on porte à l’opposition et à ses représentants !

Pour le Groupe Socialiste – Radicaux – Verts

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *