C’est avec une grande tristesse que nous apprenons la disparition d’Oscar Niemeyer.
Avec lui, disparaît l’un des artisans visionnaires de l’architecture moderne. Le Parti socialiste tient à saluer la mémoire de l’architecte de génie que fût Oscar Niemeyer mais aussi le militant inlassable du progrès et de la liberté.

L’œuvre bâtie de Niemeyer est à la fois l’incarnation d’une exigence esthétique et la traduction d’un engagement à gauche, dont l’illustration marquante est le siège du Parti communiste français place du Colonel Fabien.
Car si c’est Brasilia que Niemeyer a mis au monde, avec ses compagnons Lucio Costa et Roberto Burle Marx,c’est la France qu’il a choisie comme terre d’exil alors qu’il combattait la dictature. Il en a aimé la langue, qu’il maîtrisait parfaitement ; il en a aimé l’idéal de fraternité humaine, héritage des Droits de l’Homme ; il a aimé Le Havre où il a construit l’étonnante Maison de la Culture, la première de France, dont on ne peut nier qu’elle est un joyau architectural, élevé au centre des quartiers rectilignes d’Auguste Perret. Le bâtiment a été inauguré en 1982 par Jack Lang.

Le Parti socialiste adresse sa solidarité et ses plus sincères condoléances au peuple brésilien pour la perte de celui qui restera l’une des figures emblématiques du Brésil du XXe siècle.

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *