Trouver mon bureau de vote des primaires citoyennes au Havre

logo

Pour trouver votre bureau de vote des primaires citoyennes ouvert de 9h à 19h les dimanches 22 et 29 janvier sur l’agglomération du Havre :
– Regardez les numéros inscrits en haut de votre carte d’électeur pour le trouver sur la carte ci-dessous (cliquez sur l’image pour l’agrandir)
– Rendez-vous sur le site lesprimairescitoyennes.fr pour le trouver en fonction de votre adresse qui a servi à votre inscription sur les listes électorales

Primaire citoyenne LE HAVRE bureaux2

Retrouvez ci-dessous une vidéo qui vous explique les modalités de vote des Primaires Citoyennes :

Primaires citoyennes : Comment voter ? Quand voter ? Où voter ?

Au Havre, Montivilliers, Octeville-sur-Mer, Harfleur, Gonfreville l’Orcher, Fécamp, Saint-Romain-De-Colbosc, Notre-dame-de-Gravenchon… Les Primaires citoyennes auront lieu les dimanches 22 et 29 janvier 2017. Elles visent à désigner un candidat unique de la Gauche et des écologistes pour l’élection présidentielle de 2017. Elles sont co-organisées par les acteurs de la Belle Alliance Populaire (dont le Parti socialiste, le Parti Radical de gauche, Génération écologie, l’UDE, le Front démocrate et le Parti Ecologiste) et sont ouvertes à toutes les citoyennes et tous les citoyens.

Comment voter ? Quand voter ? Le mode d’emploi dans la Pointe de Caux avec le reportage de France 3 Baie de Seine.

Où voter ? Trouvez votre bureau de vote ici : lesprimairescitoyennes.fr

Détournements dans les régies municipales du Havre : Matthieu Brasse demande une mission d’évaluation

1 million d’euros ont été détournés dans les régies municipales de la ville du Havre. Au total ce sont plus de 360 000 € détournés aux régies municipales des parcs de stationnement pendant plusieurs années qui viennent s’ajouter aux 661 000 € détournés entre 2007 et 2013 à la régie vie scolaire. Lors du Conseil municipal, Matthieu Brasse, Conseiller municipal socialiste, a mis en lumière ces détournements d’argent public ainsi que le travail réalisé par la Chambre Régionale des Comptes sur les dysfonctionnements des parkings municipaux qui ont permis ces malversations (Vauban : 326 494,58 € – Rousseau : 7590,30 € – Gares : 999,30 € – Coty : 28 197, 90 €).
Les explication et le reportage de France 3 Normandie ici :

Transition énergétique : réécoutez Catherine Troallic sur France Bleu Normandie

Catherine Troallic, Députée de la Seine-Maritime et Conseillère régionale de Normandie était l’invitée de France Bleu Normandie mardi 22 novembre pour parler transition énergétique. Elle est chargée par la Ministre Ségolène Royal d’un rapport sur le sujet qu’elle remettra au gouvernement en février 2017.
Réécoutez l’émission ici :

Primaires citoyennes de la gauche et des écologistes

logo

Les Primaires citoyennes visent à désigner un candidat unique de la gauche et des écologistes pour l’élection présidentielle de 2017. Elles sont co-organisées par les acteurs de la Belle Alliance Populaire (dont le Parti socialiste, l’UDE, le Front démocrate et le Parti Ecologiste), auront lieu les 22 et 29 janvier 2017 et sont ouvertes à toutes les citoyennes et tous les citoyens.

HORAIRES :

Au Havre et en France métropolitaine, les Bureaux de vote seront ouverts les dimanches 22 et 29 janvier 2017 de 9H à 19H.

LIEUX :

Les Partis-organisateurs ont adopté à l’unanimité la règle suivante : « Un bureau de vote minimum par canton, une prise en compte du vote à gauche avec la règle d’un bureau de vote par tranche de 2 000 électeurs de gauche  (départementales 2015) comme en 2011 et enfin un maillage de proximité des bureaux de vote ».

  • Des milliers de bureaux de vote offriront la possibilité, à chacun, de pouvoir voter à proximité de son domicile.
  • Prochainement, un dispositif de géolocalisation sera accessible sur le site lesprimairescitoyennes.fr. 
  • Ce dispositif permettra de prendre connaissance du bureau de vote des Primaires citoyennes le plus proche, en fonction du bureau de vote républicain habituel

POUR VOTER AUX PRIMAIRES CITOYENNES, IL FAUT SOIT :

  • Être Français inscrit sur les listes électorales
  • Avoir 18 ans avant l’élection présidentielle de 2017
  • Pour les mineurs ou les étrangers, être adhérent aux partis ou organisations de jeunesse des partis organisateurs.

CHAQUE PERSONNE QUI SOUHAITERA VOTER LORS DES PRIMAIRES, DEVRA :

  • Adhérer aux valeurs de la gauche et des écologistes en signant les listes d’émargement
  • Participer aux frais d’organisation, en versant 1 euro par tour

Par sa signature sur la liste d’émargement, chaque votant aux Primaires citoyennes affirmera se reconnaître dans les valeurs de la gauche. Chaque page des listes d’émargement portera la mention suivante : « Ma signature sur cette liste d’émargement vaut engagement de reconnaissance dans les valeurs de la Gauche et des écologistes dont j’ai pris connaissance, et confirmation, de ma contribution aux frais d’organisation des Primaires  citoyennes ».

LES CANDIDATS :

  • Le 17 décembre 2016, la Haute Autorité des Primaires validera les candidat-e-s aux Primaires citoyennes.
  • Chaque candidat-e devra respecter les conditions de candidature et s’engager à soutenir le ou la candidat-e vainqueur-e qui sera issu-e des Primaires.
  • Vous retrouverez donc ici la présentation des candidat-e-s dont les candidatures auront été validées.

Centrale thermique du Havre : communiqué de Catherine Troallic, interview de Matthieu Brasse

Suite aux inquiétudes portant sur l’avenir de la centrale thermique du Havre vous trouverez ci-dessous le communiqué de Catherine Troallic, députée du Havre, sur l’instauration d’un prix plancher Carbonne et l’interview de Matthieu Brasse, Conseiller municipal d’opposition, sur France bleu suite aux déclarations du Maire du Havre.

Lire le communiqué de presse de Catherine Troallic :
CP-CT-prix-plancher-carbone1-1020x1247

Ecouter l’Interview de Matthieu Brasse sur France Bleu Haute-Normandie :

« Réfugiés : être à la hauteur de la Normandie » [Tribune]

« Réfugiés : être à la hauteur de la Normandie »

Chaque jour des milliers de femmes, d’hommes et d’enfants fuyant la guerre et la misère arrivent sur le sol européen. L’accueil de ces réfugiés est un défi lancé à l’Europe toute entière. Singulièrement à la France, pays des Droits de l’Homme qui fut et reste la terre d’accueil de tant de peuples opprimés. Hier italiens, républicains espagnols, portugais, ‘boat people’, yougoslaves, kosovars ; aujourd’hui kurdes, soudanais, irakiens, congolais, syriens… Tordons le cou aux caricatures : l’immense majorité de ces hommes, femmes, enfants, ne sont pas des migrants économiques irréguliers ; ce sont des réfugiés qui fuient la dictature, les persécutions, les bombes.

La France agit avec solidarité et responsabilité, à l’image de notre Ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve dont nous tenons à saluer l’action exemplaire. La France prend sa part de l’indispensable effort, dans le respect du droit. Notre politique migratoire est maîtrisée : il n’y a pas plus de 100 000 demandes d’asile, dans un pays qui compte près de 67 millions d’habitants. La France traque les filières de passeurs, reconduit les personnes en situation irrégulière. Faire croire à une prétendue « invasion migratoire » est un mensonge dangereux et indigne.

Et en Normandie ? Alors que le démantèlement de la ‘jungle’ de Calais appelle une solidarité de toutes les régions de France, alors que plusieurs communes normandes, de sensibilités politiques différentes, accueillent déjà des réfugiés et se sont déclarées prêtes à en accueillir d’autres, le Président de Région Hervé Morin et ses homologues des cinq Départements Normands ont choisi d’adopter le même discours que Laurent Wauquiez ou Christian Estrosi : « on ne veut pas que le littoral normand se ‘calaisise’ » ; « pas de ‘mini-Calais’ sur les bords de Manche ». Nous regrettons ces propos qui ne sont à la hauteur ni de l’enjeu, ni de l’Histoire de notre Région.

Car de quoi parle-t-on exactement ? D’accueillir dans des Centres d’Accueil et d’Orientation, petites structures intégralement financées par l’Etat, très encadrées et qui n’ont rien de ‘mini-Calais’, 600 personnes supplémentaires en Normandie. C’est-à-dire 0,018% de la population régionale. 0,018%, ce serait insoutenable, ce serait une menace ? Avons-nous déjà oublié, amnésiques esclaves de l’instant que nous sommes, cette photo bouleversante, publiée il y a douze mois presque jour pour jour, du petit Aylan Kurdi, 3 ans, mort sur les rives de la Méditerranée, dont la tragédie fut justement rappelée à l’occasion de la cérémonie de réparation de l’église du Père Hamel, à Saint-Etienne-du-Rouvray ?

La Normandie n’est pas n’importe quelle région. Elle a une Histoire singulière. Libérés il y a 72 ans par des Américains, Anglais, Canadiens, Français du commando Kieffer, les Normands savent, peut-être un peu plus qu’ailleurs, ce que notre région, notre pays doivent à la solidarité des peuples. C’est aussi en Normandie que se réfugièrent, pendant la terrible Grande Guerre, tant de Français venus de Picardie et du Nord (dont Calais !) et des dizaines de milliers de Belges autour de leur gouvernement en exil à Lire la suite