Jeudi 4 septembre 2014, Nicolas Mayer-Rossignol, Président de la Région Haute-Normandie et Nicolas Rouly ont participé à la pose de la première pierre du Pôle ingénieur et logistique du Havre, en présence de du Secrétaire d’État chargé du commerce extérieur, du Préfet de région, de la rectrice d’académie, du député-maire du Havre, du Président de l’Université du Havre et des élus socialistes havrais : Catherine Troallic (Députée, Conseillère régionale), Florence Martin-Péréon (Vice-présidente du Département), Laurent Logiou (Vice-président de la Région).

PIL 2014

La Région est fière d’investir massivement pour l’enseignement supérieur au Havre. Dans une villequi perd des habitants depuis trop longtemps, nous avons besoin de plus d’étudiants, souligne Nicolas Mayer-Rossignol. Avec le Pôle ingénieur et logistique dont la Région est de loin le premier financeur (4,3M€), le Port disposera d’un outil optimal dans le domaine de la logistique maritime et portuaire, qui pourra répondre aux besoins des nouveaux métiers dans l’éolien et la logistique. Avec la filière logistique et le pôle de compétitivité Nov@log, grâce aux travaux financés par la Région (plateforme multimodale, amélioration de la desserte ferroviaire du Port avec le raccordement de la
Brèque, arasement du chenal du port de Rouen…), ce projet viendra développer l’attractivité et la
visibilité à l’international du Havre et de la Haute-Normandie dans son ensemble”.

Le projet prévoit la construction de locaux dédiés à la recherche (1 200 m2) et la restructuration de l’Institut Supérieur d’Etudes Logistiques (ISEL ) (900 m2). Le bâtiment sera composé d’espaces
mutualisés (salles de séminaires, centre de documentation, espaces privatifs…) qui favoriseront les
échanges entre les différentes structures et permettront de faire des économies substantielles.

Le PIL vient ainsi compléter l’offre de formation d’enseignement supérieur composée du Pôle d’enseignement supérieur et de recherche, inauguré en 2013 et qui rassemble Sciences-Po, l’INSA et les laboratoires des SPI (Sciences Pour l’Ingénieur), et l’Ecole Nationale Supérieur Maritime
(ENSM).

Le coût de l’investissement (près de 9,3 M€) est pris en charge par la Région (4,3 M€), le FEDER (2,7 M€) et la CODAH (1 M€). La partie réhabilitation devrait être livrée dès novembre prochain et l’extension en mai 2015.

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *