Nicolas Mayer-Rossignol, Président de la Région Haute-Normandie, et Catherine Troallic, Députée de Seine-Maritime, ont participé à la pose de la première pierre de l’Ecole Nationale Supérieure Maritime (ENSM).

future-ENSM

Le hangar 27 a laissé la place aux premiers éléments du futur bâtiment. Les élèves pourront ainsi suivre leurs premiers cours dès la rentrée de septembre 2015. D’un coût total de 28 M€, le projet est financé par l’Etat (10 M€), la CODAH (10 M€) et la Région (8 M€).

Ce nouvel établissement vient compléter l’offre de formation supérieure et de recherche dans le domaine portuaire du site, composée du Pôle Ingénieur et Logistique, livré au printemps 2015 pour lequel la Région a investi plus de 4 M€, et le Pôle d’enseignement supérieur et de recherche, inauguré en février dernier, qui rassemble Sciences-Po, l’INSA et les laboratoires des SPI (Sciences Pour l’Ingénieur).

Pour Nicolas Mayer-Rossignol, « dans le cadre du développement de la Vallée de la Seine, le développement de l’enseignement supérieur maritime, autour d’HAROPA, est stratégique : gestion des flux, performance des ports, développement de la filière éolien offshore… La Région est aux avant-postes sur ce projet, avec ambition, détermination et vigilance. »

La mobilisation des acteurs locaux et des élus (notamment les Députés Catherine Troallic, Estelle Grelier, Edouard Philippe, le Président de la Région Nicolas Mayer-Rossignol) a contribué à obtenir des engagements de l’ENSM concernant les effectifs du site, la création de nouvelles filières et de nouveaux enseignements. 

 

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *