Sur le blog de Catherine Troallic, Députée de la Seine-maritime :

IMG_9356Monsieur le Vice-président de la CCI au commerce, Madame la Directrice du pôle accompagnement des entreprises, Madame la Directrice des relations institutionnelles et de la communication, Mesdames et Messieurs, Je souhaite tout d’abord remercier la CCI et son président Vianney de Chalus, à travers vous M. Saunier et aussi vous Mme Dhervillez, Mme Dubosc, pour avoir répondu rapidement et favorablement à ma demande d’organiser cette réunion avec les acteurs économiques du territoire. Ces remerciements sont d’autant plus vifs dans un contexte où les relations actuelles entre l’Etat et les CCI sont un peu tendues… Mais vous, comme moi, savons parfaitement l’importance d’organiser de telles réunions pour informer les acteurs économiques de nos territoires et être à leur écoute.

Je tiens également à saluer vos collaboratrices, pour leur travail et leur disponibilité notamment Alexandra, Charlotte et Céline. Je veux bien évidemment remercier très chaleureusement Fabrice Verdier, député et rapporteur de la loi Artisanat, Commerces et TPE d’avoir accepté mon invitation.

Un mot sur  Fabrice Verdier. Fabrice est député du Gard, conseiller régional du Languedoc Roussillon, et maire de Fons sur Lussan, commune de 250 habitants.

Enfin, je souhaite vous remercier Mesdames et Messieurs pour votre présence. En quelques mots avant de laisser la parole à Fabrice Verdier, je voulais revenir sur la raison qui m’a poussée il y a quelques mois à proposer cette réunion sur cette loi artisanat Commerces et TPE. Dire ce que l’on fait et faire ce que l’on dit, je crois que c’est aujourd’hui un impératif pour les responsables publics.

Ce projet de loi qui a réussi à faire consensus, adopté à la quasi unanimité, me paraît à la fois ambitieux et en même temps concret puisqu’il apporte, je crois, des réponses  pragmatiques aux attentes des commerçants, des artisans et des TPE.

IMG_9360Cette réunion, qui fait suite à un courrier que j’ai adressé aux acteurs concernés de ma circonscription, doit ouvrir le débat, n’est pas une fin en soi, elle doit être doit donner lieu à d’autres rencontres. Dans tous les cas, sachez que je suis à votre disposition. – Cette loi a tout son sens dans notre région industrielle qui certes a des grands groupes dont on a besoin parce que ce sont d’importants donneurs d’ordre notamment en direction des plus petites entreprise mais dont la force économique repose aussi sur les petits entrepreneurs.

Vous êtes, en effet, le poumon économique de nos territoires par votre proximité avec les habitants, ou encore par le lien social que vous tissez avec eux. Les commerces de proximité sont en effet essentiels à la vie de nos quartiers, créateurs d’emplois non délocalisables, lieu de lutte contre l’isolement dans les campagnes certes mais aussi dans une grande ville comme Le Havre, ou encore lieu de formation, d’apprentissage et de transmission de savoir-faire.

Le redressement économique de notre pays passe évidemment par le développement de vos entreprises. Faut-il rappeler que les commercants les artisans et les TPE représentent près de 15% du PIB national ?

Le dynamisme d’une ville mais aussi de communes rurales passe par vous. Et il n’y a qu’à se balader rue d’Etretat, cours de la République ou encore rue Coty, dans le quartier Saint-Nicolas au Havre, pour voir que nos rues se vident leurs commerces. L’accélération a été forte ces dernières années. D’après l’insee, ce sont près de 1000 artisans et commerçants qui ont disparu en 10 ans au Havre. Il y a donc nécessité d’agir.

Je n’oublie pas les multiples causes de cette désertification commerciale: l’évolution des mode de vie et consommation, et le e-commerce , mais aussi bien entendu cette crise économique et sociale qui frappe votre activité. Bien sûr, il ne faut pas dresser un tableau trop noir parce que certains nouveaux commerces ouvrent et que d’autres résistent grâce à la volonté et au travail de leur dirigeant. On connaît aussi la mobilisation des associations de commerçants.

Mais je suis convaincue que l’on peut faire plus et mieux et je pense que cette loi peut apporter un certain nombre de réponses. Bien sûr, elle ne réglera pas tout mais c’est ensemble, en jouant groupés, avec les collectivités territoriales, la cci, les acteurs concernés par le sujet que nous pouvons demain inverser la tendance.

Avant de laisser la parole à Fabrice Verdier pour finir, je voulais, une nouvelle fois, vous remercier. Cette réunion doit être le point de départ de discussions, de rencontres. N’hésitez pas à me faire remonter vos critiques, vos remarques et vos propositions. Pour ma part, je continuerai à m’investir sur le sujet et à être à vos côtés. Les portes de ma permanence vous sont grandes ouvertes. Mes collaborateurs et moi-même sommes à votre disposition. Je vous remercie.

IMG_9372Intervention de Fabrice VERDIER, Député socialiste du Gard, rapporteur de la loi commerce, artisanat, TPE

Pour lire et relire le powerpoint sur lequel Fabrice Verdier a bâti son intervention cliquez sur le lien ci-dessous : Présentation de la loi commerce, artisanat et TPE 2014

 

A la suite de cette intervention, un temps d’échange avec la salle avait été prévu. Merci à celles et ceux qui ont souhaité intervenir.

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *