manuel-valls

Suite à de multiples braquages dans l’agglomération du Havre, Catherine Troallic avait alerté à deux reprises le Ministre de l’Intérieur. La députée de la 8ème circonscription a rencontré Manuel Valls ce midi à l’Assemblée nationale, entretien au cours duquel elle a notamment abordé la question des zones de sécurité prioritaire (ZSP) vers lesquelles sont fléchés les postes supplémentaires de policiers créés par le gouvernement.

« Lorsque les ZSP ont été annoncées pour la Haute-Normandie, M. Philippe s’était ému de voir qu’aucun territoire du Havre n’y figurait. Or, selon la circulaire du 20 juillet précisant le cadre de ces ZSP, la décision n’est pas prise unilatéralement par la préfecture mais en concertation étroite avec les municipalités. Juste avant son départ, Pierre de Bousquet, préfet de Haute-Normandie, a clairement déclaré qu’aucun élu havrais n’avait demandé le classement de quartiers du Havre en ZSP. Il est donc très surprenant que M. Philippe ait pu s’étonner que le Havre n’ait bénéficié d’aucune ZSP ! Pour ma part, j’entends travailler sur ce sujet avec transparence. Il n’est pas certain qu’un classement en ZSP soit la seule solution aux problèmes de délinquance que nous rencontrons. Il faut en étudier objectivement l’intérêt avec les forces de police et de justice, les commerçants ainsi que les représentants associatifs et tous ceux qui le souhaiteraient. C’est dans cet esprit de responsabilité et de concertation que j’entends avancer sur ce dossier car la sécurité est un droit pour tous et surtout l’affaire de tous », rappelle Catherine Troallic.

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *