Au plan national, les élections sénatoriales montrent un changement de majorité au Sénat. L’UMP reprend une Assemblée sans grande vague bleue comme le pronostiquaient ses responsables. L’entrée du Front national n’augure rien de bon.

Didier Marie et Nelly Tocqueville

« Globalement, la Gauche Socialiste a résisté plutôt bien et ne perd que par manque de rassemblement à certains endroits. Même si la gauche perd une Assemblée, la grande défaite n’aura pas lieu puisque la majorité au Sénat va se jouer à une dizaine ou une vingtaine de voix … » comme l’a déclaré Jean-Christophe Cambadélis, Premier Secrétaire du Parti Socialiste

En Seine-Maritime, la liste socialiste arrive en deuxième place avec 803 voix quand l’UMP/UDI en fait 1.117 !

Christophe Bouillon, Premier Secrétaire Fédéral de la fédération du Parti Socialiste, se félicite de la réélection du Sénateur Didier Marie qui avait remplacé Marc Massion en début d’année 2014 et de l’élection d’une nouvelle Sénatrice Nelly Tocqueville qui fera ainsi son entrée au Palais du Luxembourg ! La Fédération du PS a contribué à la réélection de ses deux sénateurs en étant partie prenante d’une campagne qui fut courte et placée sous le signe de la rencontre avec les élus de terrain.

Le Parti socialiste a largement rassemblé au-delà de ses électeurs habituels.

C’est le signe d’un ancrage fort, d’une campagne digne et d’un travail de long terme. C’est également un message des Grands Électeurs qui ont compris, ici, que la Majorité Parlementaire actuelle, le Président et le Gouvernement travaillent à « réparer » une France très affaiblie et abîmée par l’ancien régime Sarkozyste.

M. Sarkozy a laissé un trou béant de 650 milliards d’euros et si la Gauche cherche à faire des économies et doit mettre à contribution les communes, ni l’UDI qui réclamait plus avec 80 milliards d’économies ni l’UMP qui en réclamait, lui, 130 milliards n’ont su convaincre ou donner une explication concrète.

De plus, la pluralité, la concurrence à droite, en Seine-Maritime, lui a été fatale. Des candidats montant des listes pour convenance personnelle n’ont pas réussi à convaincre.

Le communiqué de Nicolas Rouly, Président (PS) du Département de Seine-Maritime :

« J’adresse mes félicitations à l’ensemble des Sénateurs de Seine-Maritime élus à l’issue du scrutin de ce dimanche. Les résultats de la gauche en Seine-Maritime montrent qu’elle garde une présence forte dans nos territoires. Je salue tout spécialement l’élection de Didier Marie et de Nelly Tocqueville, dont j’ai soutenu la candidature. Ils sauront relayer les attentes des collectivités locales seinomarines, ainsi que les intérêts de la Seine-Maritime. Je relève que les grands électeurs seinomarins, dans leur diversité, ont fait le choix de la démocratie. En refusant la démagogie extrémiste, ils ont montré leur sens des responsabilités et dit leur envie de travailler dans et pour la République. Le Département de Seine-Maritime, premier partenaire des communes, continue d’être à leurs côtés pour accompagner leurs projets. Notre priorité reste l’action, avec le triple souci de la proximité, l’efficacité et la solidarité ».

Les résultats :

Inscrits : 3.159 – Votants : 3.113 – Blancs : 24 – Nuls : 28 – Exprimés : 3.061 

UMP/UDI – C. Morin-Desailly : 1.117 voix (3 élus) – PS/ PRG  – Didier Marie et Nelly Tocqueville : 803 voix (2 élus) – FDGauche  – T. Foucaud : 456 voix (1 élu) – Dissident UMP – Trassy-Paillogue : 341 voix – FN – Fouche-Saillenfest : 161 voix – EELV  – V. Bérégovoy : 118 voix – Dissident Centre – R. Marre : 42 voix – Debout la République – B. Brière : 23 voix – (sous réserve d’une publication définitive)

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *