Le Havre, le mardi 23 février 2010
COMMUNIQUE DE PRESSE
Soutien aux salariés de l’entreprise Isotherma.

Depuis 40 jours, les salariés d’Isotherma, entreprise connue des Havrais et présente dans la région comme dans plusieurs ports français, ne sont plus payés et ne sont plus couverts par la mutuelle pro BTP.
Cette société a été rachetée par un financier apparemment peu scrupuleux, spécialiste des rachats d’entreprises en difficulté dans les tribunaux de commerce. Hélas ce même personnage s’est déjà rendu célèbre en Poitou-Charente pour le rachat d’Heulliez et les fonds promis sont absents à ce jour.
Notons au passage que ce financier, Conseiller Général et Maire dans l’Eure soutient la liste aux élections régionales conduite par le candidat ministre de l’Agriculture.
Ce nouveau type d’industriel financier à tendance à se multiplier sur notre sol, en se faisant de l’argent au mépris et sur le dos des travailleurs achetés comme des marchandises. Là comme dans d’autres domaines touchant le monde du travail, des réformes s’imposent pour que les tribunaux de commerce ne vendent plus n’importe quoi à n’importe qui, car il y va de l’avenir de milliers d’hommes et de femmes qui se retrouvent sur le pavé après quelques mois de placements boursiers hasardeux et nocifs réalisés par certains.
Dans son programme municipal de 2007, le Parti Socialiste du Havre avait évoqué la possibilité, dans l’enceinte du port, de réfléchir sur la déconstruction et le désamiantage des navires de toutes tailles (marine de commerce et Marine nationale).
Isotherma est un spécialiste reconnu dans ces métiers. Pourtant, les hangars du port sont vides, la forme de radoub oubliée et le dock flottant a depuis été vendu… les outils et les hommes étaient là prêts à fonctionner.
Nous n’avons pas été entendus par les acteurs havrais concernés et nous le regrettons.
Pour la municipalité en place, l’avenir du port du Havre passe uniquement par les conteneurs, les bateaux de plaisance et les paquebots pressés. Ce choix, nous en dénonçons maintenant et malheureusement les graves conséquences économiques et sociales.
Pour le Parti Socialiste du Havre,
Matthieu Brasse
Secrétaire de section

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *