La députée Catherine Troallic agit concrètement pour l’éducation

Catherine TroallicLa nouvelle carte de l’éducation prioritaire, annoncée le 17 décembre dernier et portée par la ministre de l’Education Nationale, Najat Vallaud Belkacem, fait suite à des réformes successives qui ont montré leurs limites et qui n’ont pas donné les résultats escomptés. Une refonte était donc nécessaire et urgente. Celle-ci s’appuie sur un indice social calculé à partir de quatre paramètres de difficultés dont on connaît les effets sur la réussite scolaire : taux de population appartenant à des Professions et Catégories Socioprofessionnelles défavorisées, taux de boursiers, taux d’élèves résidant en quartier prioritaire de la ville et taux d’élèves en retard en 6ème. C’est sur la base de cet indice que les nouveaux réseaux ont été identifiés. Après examen de ces critères, certains collèges et écoles ont intégré le réseau REP, d’autres non.

Dans ma circonscription, certaines écoles n’ont pas intégré le réseau REP, contrairement à leur collège de secteur, provoquant parfois des inquiétudes légitimes. Pour celles-ci, je me suis entretenue à plusieurs reprises, avec la Directrice Académique des Services de l’Education Nationale (DASEN) ainsi qu’avec la Ministre afin de m’assurer que, dans le cadre des opérations de carte scolaire, le taux d’encadrement pour chacun des établissements concernés serait maintenu ou renforcé.

Ainsi, à l’école élémentaire Observatoire/Zurich, les effectifs moyens par classe seront identiques pour la rentrée 2015 et une nouvelle classe sera ouverte. De plus, les fermetures envisagées pour les écoles maternelles Paul Bert et Turgauville sont annulées, permettant une baisse des effectifs par classe. A l’école primaire de Gournay, les quatre classes seront maintenues.

Concernant les écoles qui ont intégré le réseau REP, le CDEN a décidé de l’ouverture d’une classe dans les écoles élémentaires Louise Michel, du Pôle Molière et de Renaissance et les écoles maternelles Massenet, Desmallières, du pôle Molière et Lamartine. Après concertation, deux ouvertures supplémentaires ont été décidées pour les écoles élémentaires Varlin2 et Grouchy2. Lire la suite