« Agir à gauche pour la France – 20 mois au service du changement »

Agir à gauche pour la France : défendre l’emploi et la justice sociale, redresser notre économie, faire avancer de nouveaux droits, préparer notre pays à son avenir. Voilà l’horizon que se sont donné les socialistes depuis l’élection de François Hollande en 2012.

Livret_20mois.pdf

Amitié Franco-Sénégalaise : Macky Sall distingue Claude Bartolone

Mardi 4 juin, en tant que Vice-présidente du groupe d’amitié France-Sénégal, Catherine Troallic, Députée de la Seine-maritime, a eu le plaisir et l’honneur d’accompagner Claude Bartolone, président de l’Assemblée nationale à l’ambassade du Sénégal  qui s’est vu remettre les insignes de Grand’Croix de l’Ordre sénégalais du Mérite par Macky Sall, Président du Sénégal et en présence de Moustapha Niasse, président de l’assemblée nationale du Sénégal.

3071_090

A cette occasion, plusieurs thèmes ont été évoqués : la profonde relation qui unit les deux pays; la question du développement, notamment en ce qui concerne son financement et la présence des pays Lire la suite

Pierre Mauroy : pilier de l’union de la Gauche qui a véritablement «changer la vie» des Français

La disparition de Pierre Mauroy, pilier de l’union de la Gauche qui a véritablement « changer la vie » des Français, est un choc pour les militants et les élus de la section Socialiste du Havre qui adressent leurs plus sincères vœux de condoléances à ses proches et à sa famille.

Pour François Hollande, Président de la République, et Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères qui lui a succédé à Matignon : « C’est tout un pilier du socialisme démocratique qui s’en va ».
pierre-mauroy-est-mort (1)

Nommé Premier ministre après la victoire de François Mitterrand en 1981, Pierre Mauroy fut le premier des socialistes à Matignon sous la Ve République.
Jusqu’en 1984, où Laurent Fabius lui succède, il dirige trois gouvernements d’Union de la gauche. Parmi les réformes majeures de ces trois années, on retiendra bien sûr, l’abolition de la peine de mort, les lois de décentralisation, la cinquième semaine de congés payés mais aussi les 39 heures et la mise en place de l’impôt sur la fortune.
Pierre Mauroy, c’est aussi l’homme du Nord. Maire de Lille de 1973 à 2001, député du Nord (1973-1981, 1986-1992), président du Conseil régional du Nord-Pas-de-Calais (1974-1981), il marquera durablement l’histoire de sa ville et de sa région.
De 1988 à 1992, il fut le Premier secrétaire du PS avant d’être élu à la tête de l’internationale socialiste de 1992 à 1999.

Pierre Mauroy était un militant engagé, né le 5 juillet 1928 à Cartignies, il est l’aîné d’une famille de  Lire la suite

Avec l’UMP, c’est «échec et mat» à la bonne foi…

L’UMP s’est lancée dans une campagne grotesque à l’occasion de la première année de François Hollande à l’Elysée. Traumatisée par l’échec du quinquennat de M. Sarkozy, l’UMP rêverait de voir celui de François Hollande.

L’ «échec» colle tellement à la peau de l’UMP qu’elle le voit partout. Tel un spectre qui hante la rue de Vaugirard, l’ «échec» reste la marque de fabrique de l’UMP qui refuse toujours de faire l’inventaire de sa défaite en 2012. Obnubilée par ses pitoyables querelles internes, l’UMP refuse de voir la réalité en face et préfère s’attaquer grossièrement à un chef de l’Etat qui tient ses engagements.

images

S’il y a «échec», c’est d’abord celui d’une décennie de politique de l’UMP qui s’est radicalisée sous le quinquennat de M. Sarkozy.

Échec de l’UMP avec 1 million de chômeurs en cinq ans.
Échec de l’UMP avec le record absolu de 600 milliards de dette publique en cinq ans.
Échec de l’UMP avec le saccage de l’école de la République.
Échec de l’UMP sur la sécurité avec 10 mille suppressions de postes dans la police et la gendarmerie.
Échec de l’UMP avec la montée sans précédent des inégalités.
Échec de l’UMP en matière d’équité avec les privilèges fiscaux accordés aux plus riches.

Face à cela, au cœur d’une crise sans précédent, François Hollande est un président qui tient le cap de l’emploi et de la croissance avec le souci inébranlable de la justice.En un an d’action, François Hollande répare les dégâts de dix ans d’UMP. Dix ans qui ont rabaissé la France.

Pour les socialistes, le temps n’est cependant pas à l’autosatisfaction mais au travail. Le redressement a commencé. Il reste quatre ans pour réussir. Nous n’avons qu’une ambition : faire échec et mat à la crise qui frappe la France et l’Europe. En attendant, l’UMP a déjà fait échec et mat à la bonne foi…

Le 1er mai sera une journée de mobilisation pour les militants socialistes

Le PS de Seine-Maritime, dont la section socialiste du Havre, salue, à l’approche du 1er mai, l’ensemble des forces productives de notre département. Salariés, chômeurs, fonctionnaires, agriculteurs, entrepreneurs ou indépendants, tous sont au cœur de la bataille pour le redressement de la France, que mènent le Président de la République, le gouvernement et la majorité parlementaire. Depuis un an, cet engagement a conduit les socialistes à agir pour les salaires (coup de pouce au Smic, égalité femmes-hommes, conférence sociale…), pour l’emploi (contrats de génération, emplois d’avenir, accord sur l’emploi…), pour la relance de l’économie (pacte de croissance européen, banque publique d’investissement, pacte de compétitivité…), pour l’amélioration du sort des chômeurs et précaires (recrutements à Pôle Emploi, allocation de rentrée scolaire, augmentation du RSA…), pour le respect des fonctionnaires (fin de la RGPP, recrutements d’enseignants, négociation salariale…), pour la préservation des productions françaises (soutien aux sites en crise, sauvetage de la PAC, diplomatie économique…) et pour la maîtrise de la finance (fiscalité du capital alignée sur celle du travail, protection des dépôts bancaires, supervision européenne des banques…).Cette action résolue ne compensera pas en un an les errements de la décennie passée, mais elle a déjà fait « bouger les lignes » en Europe et produit des effets positifs en France. Le PS de Seine-Maritime appelle à l’amplification de ces effets. En ce sens, il soutient les efforts des pouvoirs publics pour l’avenir des salariés de Petroplus et des entreprises sous-traitantes, fragilisés par l’absence de repreneur industriel.

Manif PS Le Havre

Lire la suite