Le Parti Socialiste présent aux cérémonies du 11 novembre

A l’occasion des cérémonies du 11 novembre, Laurent LOGIOU (Vice-président de la Région Haute-Normandie, Conseiller municipal), Gérard HEUZE ( Vice-président du Département de Seine-Maritime), Catherine TROALLIC (Conseillère régionale et Conseillère municipale) et Matthieu BRASSE (Secrétaire de section du Parti Socialiste du Havre) se sont rendu aux différentes cérémonies du Havre (Place Charles De Gaulle, Sanvic, Bléville et Rouelles) et de Sainte-Adresse.
François Hollande s’est lui rendu à la nécropole nationale de Saint-Thomas d’Argonne, dans le Bois de la Gruerie à Vienne-Le-Château (Marne).
Les élus socialistes havrais s’associent à son discours dans lequel il y a évoqué la mémoire des soldats ainsi que de toutes les victimes d’un siècle de conflits. «En ce 11 novembre 2011,Il n’y a plus aucun survivant de la Grande guerre, nulle part dans le monde, aussi seul le devoir de mémoire pourra entretenir le souvenir, puisqu’aucun témoin ne pourra plus transmettre par ses mots la réalité de cette tuerie» a –t il dit. François Hollande a rappelé qu’en cette période de crise économique, il faut prendre garde aux extrémismes qui font ressurgir les haines.
«Le 11 novembre doit demeurer aussi le rappel des ravages des nationalismes, de l’esprit de revanche, des haines entretenues pour de mauvaises causes».
«En ce 11 novembre 2011, rien n’est jamais acquis et rien ne sera jamais acquis sans lutte et sans conscience, c’est-à-dire sans l’affirmation des valeurs universelles pour lesquelles les hommes qui sont ensevelis ici ont donné leurs vies et pour lesquels leurs descendants ont le devoir d’assurer toujours la victoire face au fanatisme, à l’obscurantisme et à l’intolérance», a résumé François Hollande.

Le Parti Socialiste soutient la manifestation pour l’école

Plusieurs militants socialistes ont défilé cet après midi dans les rues du Havre accompagnant le millier d’enseignants, d’élèves et de parents d’élèves présents. Matthieu Brasse, secrétaire de section et Gérard Heuzé, conseiller général faisaient parti du cortège et ont pu rencontrer de nombreux adhérents et sympathisants défilant sous les bannières des syndicats et des établissements.

 

Le parti Socialiste réussit l’union de la gauche au Havre

Pour ces cantonales de 2011,  le Parti Socialiste restait en lice sur 2 cantons de la ville du Havre.

Sur le canton 3, Gérard Heuzé (PS) a été réélu face au Front National. Si on peut se réjouir de cette réélection, nous nous inquiétons du fort score de l’extrême droite. Ce score a surement été bonifié par les déclarations ambiguë de l’UMP municipale lors de l’entre deux tours.

Sur le canton 4,  à droite depuis toujours, le sprint final s’est joué à 50 voix. C’est le meilleur score obtenu par la gauche sur ce canton. Si les électeurs ne se sont pas plus déplacés que dimanche dernier, l’ensemble des voix de gauche se sont reportés sur le candidat PS – PRG. Yves Bertrand déclarait hier : « Nous n’avons pas gagné, mais on n’a pas totalement perdu : on progresse ».

Laurent Logiou, chef de l’opposition municipale ajoutait : il ne nous manque que 64 voix pour gagner les 3 cantons renouvelables  de la ville du Havre.  »

Tout cela est de bonne augure pour la suite. Il nous faut maintenant mobiliser pour préparer sereinement les prochaines échéances et  valider les éléments positif de ces cantonales : primaires et présidentielles et législatives.

Hommage à André Duroméa

 

 

 

 

 

 

Maire du Havre de 1971 à 1994, André Duroméa s’est éteint à l’âge de 93 ans.

« Nous saluons l’homme de convictions, épris d’un grand sens de l’action publique, attaché à la ville du Havre et à la République. Résistant, il n’a jamais cessé de l’être. Toujours révoltée par l’injustice sociale et politique, son œuvre restera dans l’histoire de notre ville »

Le Parti Socialiste et ses élus seront présents ce soir à l’hommage qui lui sera rendu à l’Hôtel de Ville.

 

Pour le Parti Socialiste du Havre,

Matthieu Brasse

Laurent Logiou

Catherine Troallic

Gérard Heuzé

Najwa El Haïté


Lu dans la presse : UMP et PC même combat ?

Suite aux déclarations de Didier Marie sur le possible non-financement de projets à cause du retrait de financement de l’Etat vers les départements, voici la réponse de Gérard Heuzé, Vice Président du Conseil Général et conseiller général Socialiste du Havre :

hl

heuze gerardSelon Gérard Heuzé, seul conseiller général PS au Havre, les déclarations de Didier Marie n’auraient d’autre but que de faire sortir Antoine Rufenacht du silence. « Le maire du Havre ne dit rien. C’est donc qu’il consent et qu’il soutient la réforme des collectivités. Il est l’une des rares personnalités de Haute-Normandie à diriger une grande agglomération et à être proche du pouvoir. Alors, estime Gérard Heuzé, qu’il fasse passer le message au gouvernement afin que les collectivités territoriales ne soient pas asséchées. Et qu’il fasse comme Alain Juppé en disant que l’on se fout du monde. Mais pour l’instant, il ne dit rien du tout.

Les élus havrais lors de la commémoration de la libération du Havre

090912 liberation

Commémoration de la Libération du Havre le 12 septembre 1944 Samedi 12 septembre 2009 en présence de Laurent Logiou (Vice président du Conseil régional de Haute-Normandie, Gérard Heuzé (Vice président du Département de Seine-Maritime) et Catherine Troallic (Conseillère municipale).