Dans la Normandie, les Douanes doivent rester au Havre

Communiqué de presse de Nicolas Mayer-Rossignol, Président de la Région Haute-Normandie auquel s’associent Les Socialistes havrais, Matthieu Brasse, Secrétaire de section, Catherine Troallic, Députée de Seine-Maritime et Conseillère régionale, Laurent Logiou, Vice-président de la Région Haute-Normandie, Oumou Niang-Fouquet, Conseillère municipale de la ville du Havre, Nacéra Vieublé – Conseillère départementale, Jérôme Dubost, Conseiller départemental

Nicolas MAYER-ROSSIGNOL« La presse de ce soir se fait l’écho de rumeurs selon lesquelles le site des Douanes du Havre, première recette française pour la perception des droits de douane, serait menacé de fermeture pour transfert à Rouen.

Je veux dire une chose simple: Le Havre est le premier port de Normandie. C’est l’un des tout premiers ports d’Europe. Comme en attestent les Contrats de Plan et le Contrat d’agglomération que j’ai signé la semaine dernière avec le Député-maire Edouard Philippe, le territoire havrais est l’un des territoires de Haute-Normandie où la Région investit le plus. Son rôle est stratégique au cœur de la future Normandie. Les Douanes ont toute leur place dans cet environnement économique, industriel, portuaire et logistique. J’ai contacté dès ce soir le Cabinet de Christian Eckert, Secrétaire d’État au Budget, auprès du ministre des Finances et des Comptes publics, à qui j’ai dit très clairement ma position. Dans la Normandie, les Douanes doivent rester au Havre.« 

 

Départementales du 22 mars : Le 1er Secrétaire du PS avec les Havrais

Le 1er Secrétaire du Parti Socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, était au Havre samedi 7 mars pour soutenir les candidats des 6 cantons de l’agglomération du Havre aux élections départementales des 22 et 29 mars prochains.
Accueilli par Nicolas Mayer-Rossignol – Président de la Région Haute-Normandie, Estelle Grelier – Députée de la 9ème circonscription de Seine-Maritime, Claude Roiron – Secrétaire nationale du Parti Socialiste aux droits des femmes, ils ont ensemble pris le tramway de la station du Pré Fleury à Caucriauville jusqu’à la plage du Havre. L’occasion d’échanger avec les Havrais de chaque canton traversé :
canton 14 (Le Havre 1) avec Laurent Logiou et Aurore Zerrouki, canton 15 (Le Havre 2) avec Jérôme Dubost et Nacéra Vieublé, canton 16 (Le Havre 3) avec Wasil Echchenna et Isabelle Levêque, canton 17 (Le Havre 4) avec Matthieu Brasse et Florence Martin-Péréon, canton 18 (Le Havre 5). avec Antoine Siffert et Henriette Fernez. Ils ont ensuite rejoint à pied le boulodrome du Perrey (place de la commune) pour participer au concours de pétanque organisé par les candidats du canton 19 (Le Havre 6) : Philippe Capelle et Laura Fiat.

Retrouvez le programme des candidats de votre canton sur leurs sites :
Canton 14 (Le Havre 1) : http://laurentlogiou.net/
Canton 15 (Le Havre 2) : Jérôme Dubost et Nacéra Vieublé sur Facebook
Canton 16 (Le Havre 3) : Wasil Echchenna et Isabelle Levêque sur Facebook
Canton 17 (Le Havre 4) : http://www.florence.martinpereon.fr//
Canton 18 (Le Havre 5) : Antoine Siffert et Henriette Fernez sur Facebook
Canton 19 (Le Havre 6) : http://bordemer76.com/

Attentat à Charlie Hebdo : communiqué des élus et militants socialistes du Havre

L’ensemble des élus et des militants du parti socialiste du Havre ont appris avec effroi, tristesse et révolte l’odieux attentat perpétré à l’encontre des journalistes et personnels du journal « Charlie Hebdo ».

Nous dénonçons avec la plus grande fermeté ces actes ignobles et barbares. Nous savons pouvoir compter sur le Président de la République, du Premier ministre et le gouvernement pour que tous les moyens de l’Etat soient mobilisés pour interpeller, confondre et condamner les auteurs de cette tuerie sans précédent en France. Toutes nos pensées vont vers les familles et les proches des victimes au sein du journal et parmi les policiers qui sont intervenus. Nous réaffirmons avec force notre plus entier soutien à la liberté de la presse. La liberté d’expression  et d’information sont au fondement de notre démocratie et de nos valeurs.

Elus et militants socialistes Havrais se battront, partout et toujours, pour qu’elles puissent être préservées. Nous exprimons  solennellement à l’ensemble des journalistes en deuil notre plus vive solidarité.

Les Socialistes havrais, 
Matthieu Brasse, Secrétaire de section
Catherine Troallic, Députée de Seine-Maritime – Conseillère régionale
Florence Martin-Péréon, Vice-présidente du Département de Seine-Maritime
Laurent Logiou, Vice-président de la Région Haute-Normandie
Oumou Niang-Fouquet, Conseillère municipale de la ville du Havre

hebdo

 


Non M. Le Maire, M. Morin, la Normandie n’est pas un lot de consolation !

BLM-Sarko

Communiqué de presse du groupe socialiste et divers gauche à la Région Haute-Normandie :

Dans son interview à Paris-Normandie parue aujourd’hui, Bruno Le Maire applique avec une certaine constance ce vieux principe cher à tous les démagogues: plus c’est gros, plus ça passe.

Soi-disant partisan du non-cumul des mandats, B. Le Maire vote… contre la loi sur le non-cumul, portée par la gauche dès 2013. Député, il reste conseiller régional et Président du groupe d’opposition à la Région. Prétendant défendre la fusion des deux Normandie, Bruno Le Maire vote… contre, confirmant au passage ce que l’Histoire retiendra: c’est ce gouvernement, c’est cette majorité, c’est la Gauche qui fait la Normandie.

Avec la même mauvaise foi confondante, l’aspirant à la présidence de l’UMP nous explique comment il ne va pas être candidat aux prochaines régionales… tout en étant naturellement sur la liste!  Est-ce cela, le “renouvellement des pratiques politiques”?

Dès aujourd’hui, M. Le Maire voit la Normandie comme un fromage, qu’il entend se partager avec son collègue l’archicumulard Hervé Morin (Maire d’Epaignes, Président de sa communauté de communes, Député…). On se souvient que M.Morin, élu régional il y a quelques années, séchait la quasi-totalité des séances et avait finalement démissionné, déclarant que siéger à la Région était “au dessus de ses forces” : pour le Ministre des forces armées qu’il était à l’époque, cela ne manque pas d’ironie !

Il est vrai que M. Morin et Le Maire auront bientôt un point commun: ils seront tous deux les perdants des élections à la présidence de leur parti. Pour notre part, nous appelons ces grands hiérarques, qui affichent tous les jours leurs hautes ambitions personnelles et parisiennes, à un peu plus de respect pour notre région. La Normandie n’est ni un fromage, ni un lot de consolation.

Laurent Logiou, Président du groupe Socialiste et DVG de la Région Haute-Normandie