Appel à la mobilisation du 22 mars au Havre pour défendre le service public

7 syndicats de la fonction publique appellent à la grève et à des rassemblements unitaires ce jeudi 22 mars contre la casse des services publics (hospitalier, éducation, transport, justice, emploi, trésor) organisée par le Gouvernement Philippe et le Président de la République.
Le Parti Socialiste appelle à participer aux rassemblements unitaires.

Au Havre, le rassemblement aura lieu devant la Maison des Syndicats, Cours de la République, à 10 h 30 pour ensuite partir en manifestation en passant par l’hôpital Flaubert, la Codah, le Centre des finances publiques, l’Hôtel de Ville et la Sous-préfecture.

Les Socialistes participeront à la manifestation et sont appelés à se retrouver sous leurs bannières syndicales respectives ou devant le café-librairie Les yeux d’Elza, à hauteur du 115 Cours de la République, à 10 h 30 jeudi matin 22 mars.

Communiqué du MJS Le Havre : manifestations pour une paix juste et durable

Communiqué de presse du Mouvement des Jeunes Socialistes havrais appelant à participer à la manifestation ce samedi à 14 h 30 au Havre pour une paix juste et durable entre Israéliens et Palestiniens.

La section socialiste du Havre s’associe à cet appel et des militants jeunes, et moins jeunes, seront présents ce samedi.

Les Jeunes Socialistes invitent chaque citoyen-ne à participer aux manifestations organisées  à l’appel du Collectif national pour une paix juste et durable entre Israéliens et Palestiniens.

Au Havre, la manifestation aura lieu samedi 26 juillet à 14h30 au départ de l’hôtel de ville, comme les précédentes.

Nous refusons de voir le conflit israélo-palestinien importé en France et instrumentalisé pour diffuser la haine. Le droit, la paix et la justice doivent l’emporter.

L’offensive israélienne sur Gaza ayant déjà fait plus de 600 morts et 1000 blessés Palestiniens doit cesser. Par ailleurs, le retrait immédiat des forces israéliennes de Gaza est nécessaire. La communauté internationale, et de surcroît la France, ne peuvent cautionner la politique de la surenchère appliquée par l’État d’Israël. Les Jeunes Socialistes réaffirment leur engagement pour la solution à deux États, garantie nécessaire de sécurité pour les Israéliens et les Palestiniens.

Les Jeunes Socialistes condamnent par ailleurs toute forme de racisme et d’antisémitisme. Le droit de manifester pacifiquement et la liberté d’expression doivent être garantis, mais ne peuvent servir de prétexte à une libération de la parole haineuse qui aboutirait à instaurer un conflit dérivé.

MJS Le Havrehttp://mjs-lehavre.fr/pour-la-paix-conflit-israelo-palestinien/

Les socialistes havrais au rassemblement pour la Paix dans la paix

Le 1er mai sera une journée de mobilisation pour les militants socialistes

Le PS de Seine-Maritime, dont la section socialiste du Havre, salue, à l’approche du 1er mai, l’ensemble des forces productives de notre département. Salariés, chômeurs, fonctionnaires, agriculteurs, entrepreneurs ou indépendants, tous sont au cœur de la bataille pour le redressement de la France, que mènent le Président de la République, le gouvernement et la majorité parlementaire. Depuis un an, cet engagement a conduit les socialistes à agir pour les salaires (coup de pouce au Smic, égalité femmes-hommes, conférence sociale…), pour l’emploi (contrats de génération, emplois d’avenir, accord sur l’emploi…), pour la relance de l’économie (pacte de croissance européen, banque publique d’investissement, pacte de compétitivité…), pour l’amélioration du sort des chômeurs et précaires (recrutements à Pôle Emploi, allocation de rentrée scolaire, augmentation du RSA…), pour le respect des fonctionnaires (fin de la RGPP, recrutements d’enseignants, négociation salariale…), pour la préservation des productions françaises (soutien aux sites en crise, sauvetage de la PAC, diplomatie économique…) et pour la maîtrise de la finance (fiscalité du capital alignée sur celle du travail, protection des dépôts bancaires, supervision européenne des banques…).Cette action résolue ne compensera pas en un an les errements de la décennie passée, mais elle a déjà fait « bouger les lignes » en Europe et produit des effets positifs en France. Le PS de Seine-Maritime appelle à l’amplification de ces effets. En ce sens, il soutient les efforts des pouvoirs publics pour l’avenir des salariés de Petroplus et des entreprises sous-traitantes, fragilisés par l’absence de repreneur industriel.

Manif PS Le Havre

Lire la suite

Manifestation contre l’austérité

Le Parti Socialiste du Havre, emmené par Matthieu Brasse et Laurent Logiou, participait ce matin à la journée de mobilisation européenne de soutien au peuple grec et contre les politiques d’austérité, organisée à l’initiative de la Confédération européenne des syndicats et relayée en France par la CGT, la CFDT, FSU, Unsa et Solidaires.
Le Parti Socialiste et François Hollande sont aux côtés des salariés contre les plans d’austérité et en faveur d’une Europe sociale fondée sur la solidarité, la justice et la cohésion sociale.

Samedi 6 novembre, la pluie n’efface pas les injustices de la réforme

Nous étions encore nombreux ce samedi pour protester contre cette réforme des retraites. Face à un président sourd, les citoyens ne se laisse pas manipuler par le zapping des réformes enchainées sans débats et sans explications. Ils continuent de demander des solutions équitables pour les retraites.  Le Parti Socialiste continue de préparer une alternative viable et équitable pour l’avenir à la fois au niveau national mais aussi localement.

Appel de la Gauche et des écologistes de Seine Maritime

Pour nos retraites: une autre voie est possible

Depuis des mois, les salariés, leurs familles, les jeunes, une majorité de la population refuse, haut et fort, la « réforme » injuste des retraites que cherche à imposer le gouvernement. Nous sommes ensemble, dans l’unité dans ce juste combat. Avec le mouvement social en cours, nous exigeons avec force l’abandon du projet.
Nous affirmons ensemble qu’une autre voie est possible.
La gauche et les écologistes ont fait des propositions qui répondent à l’urgence et permettent de sauvegarder le système de retraite par répartition en assurant son financement. C’est un choix de société qui est posé, et qui va bien au-delà des retraites : pour la solidarité intergénérationnelle, pour l’emploi des jeunes et des seniors, pour la santé…
Les choix à faire sont clairs : il faut arbitrer autrement le partage des richesses créées dans le pays, consacrer une part plus importante pour la protection sociale, la santé, les créations d’emplois utiles. Ce n’est pas l’argent qui manque mais la répartition qui est mauvaise à l’image du bouclier fiscal, des profits boursiers … C’est un choix à notre portée.
Ensemble nous défendons :
* Le maintien du droit à la retraite à 60 ans,
* Le niveau des pensions doit être conforté alors qu’il a baissé les réformes de 1993 et 2003 : pas de pension inférieure au SMIC
* La reconnaissance de la pénibilité des métiers, du travail posté et non pas la seule reconnaissance individuelle des gens déjà malades au départ en retraite
* La prise en compte de la situation des femmes qui peinent à atteindre leur retraite à taux plein à 60 ans
* La prise en compte de la situation des jeunes qui entrent tardivement sur le marché du travail en ouvrant la validation des années d’études, et de recherche d’emploi …
* L’égalité des droits public-privé

Sans dramatiser la question du financement, il faut prendre en compte les causes de la crise économique mondiale, du chômage.
Les politiques d’emplois et de salaires ont des conséquences sur le financement de la protection sociale. Il faut s’attaquer à ces causes. Nous refusons de faire peser les efforts sur les salariés. Une négociation sociale sur ces questions doit être à l’ordre jour.
La France est riche. Elle est le 3ème pays au monde en nombre de millionnaires. L’actualité des stocks options, des paradis fiscaux, des exonérations fiscales devient insupportable pour tous ceux qui vivent de leur travail.
A l’Assemblée et au Sénat, comme dans le débat public, des propositions convergentes ont été faites par l’ensemble de la Gauche :
– majorer les prélèvements sociaux sur les bonus et les stock-options, sur les retraites chapeaux,
– augmenter le forfait social sur l’intéressement et la participation,
– augmenter les cotisations basées sur les salaires,
– mettre à contribution les revenus financiers,
– etc …
Nous n’aurons de cesse de nous battre sur ces propositions.

Tout doit être remis à plat par un débat dans tout le pays : voilà le débouché politique pour aujourd’hui. C’est la seule manière de sortir par le haut de la crise sociale dont le gouvernement est le seul responsable.
Le projet Woerth, Sarkozy soutenu par le Medef met à mal la cohésion sociale, la démocratie sociale et la démocratie parlementaire.
Le projet Sarkozy sur les retraites est un modèle de sa politique libérale qui va de pair avec les attaques contre le droit du travail, les services publics mais pour l’enrichissement éhonté des actionnaires : il doit être stoppé ! Les grèves et manifestations d’aujourd’hui contribuent à empêcher la mise en œuvre d’une politique de régression sociale généralisée.
Notre affirmation politique commune, dans notre diversité, est une contribution à la mobilisation citoyenne et sociale. C’est un engagement à ouvrir ensemble une alternative.
C’est maintenant que ça se joue !