L’inscription sur les listes électorales est rouverte jusqu’au 30 septembre !

Grâce à l’adoption définitive de la proposition de loi du groupe socialiste, républicain et citoyen, l’inscription sur les listes électorales pour les élections régionales est possible jusqu’au 30 septembre 2015 (et non jusqu’au 31 décembre 2014)

Carte électorale jusqu'au 30 septembre 2015

Cette prolongation exceptionnelle s’adresse aux citoyens qui ne figurent pas sur les listes électorales et à ceux qui ont changé de domicile. Elle permet également de voter aux régionales aux électeurs qui se sont inscrits depuis le 1er janvier 2015.

C’est une loi de bon sens qui a pour but de faire reculer l’abstention et de favoriser la participation du plus grand nombre aux élections régionales les 6 et 13 décembre 2015.

Rendez-vous dans votre mairie avant le 30 septembre prochain !

« Pourquoi je ne serai pas candidat sur la liste PS aux Régionales » – Tribune de Laurent Logiou dans Paris-Normandie

Tribune de Laurent Logiou, Vice-président de la Région, parue sur Paris-Normandie le 10-06-2015 à retrouver ici: http://www.paris-normandie.fr/laurent-logiou–pourquoi-je-ne-serai-pas-candidat-sur-la-liste-ps-aux-regionales

Laurent_Logiou_Le_Havre« Après 3 mandats bien remplis, j’ai décidé de ne pas représenter ma candidature pour les prochaines élections régionales. Pourtant, comme me l’a dit l’actuel président de Région, Nicolas Mayer Rossignol, j’avais toute légitimité à déposer ma candidature.

Mais ma décision était prise depuis de nombreux mois. Trois mandats, 15 années passées à la Région, c’est un bail que je ne voulais pas dépasser. Je pense d’ailleurs qu’après la loi sur le non-cumul de mandat applicable en 2017, il faudra aussi limiter le nombre de mandats successifs d’un élu dans une collectivité. J’ai dépensé beaucoup d’énergie, à côté de mon activité professionnelle, pour travailler au service des hauts-normands et des havrais en tant que président du groupe socialiste et vice président pendant 10 ans et je suis fier aujourd’hui du travail accompli par notre majorité de gauche à la Région.

J’insiste sur le travail de notre majorité, socialistes, écologistes, communistes, radicaux de gauche, nous avons œuvré ensemble, voté tous les budgets pendant 15 ans et mis en place des politiques efficaces. Oui la gauche est efficace quand elle travaille ensemble.

Nous avons rénové la quasi totalité de nos lycées, créé la carte région pour les lycéens contre l’avis de la droite. Nous avons permis de cofinancer tous les grands projets dans tous les territoires de façon équitable quelle que soit leur couleur politique, projets qui n’auraient pas vu le jour sans notre soutien et j’y ai pris ma part dans le cadre de mon mandat de vice-président chargé des territoires. Nous avons créé un guichet unique pour aider les entreprises, participé à la création et au soutien des filières performantes telles que la logistique, l’énergie, l’automobile, la pharmacie, le verre… Nous avons soutenu le développement de nos universités pourtant hors de nos compétences. Nous avons investi dans les infrastructures de transport, l’achat de trains, soutenu l’axe seine et ses ports.

Enfin, nous sommes la Région la mieux gérée de France et c’est un atout formidable pour les investissements futurs de la Normandie dans un contexte économique qui n’est pas simple.

Je suis fier aussi d’avoir pu travailler auprès de deux présidents remarquables, Alain Le Vern et Nicolas Mayer Rossignol. Je dirai peu de choses sur Alain Le Vern, car je me suis déjà exprimé souvent à son sujet et il sait toute l’estime que j’ai pour lui. Il a su redresser les finances de la Région dégradées par la droite et il a tenu tous ses engagements de campagne.

Quant à Nicolas Mayer Rossignol, il a non seulement hérité des qualités de son prédécesseur, sérieux et rigueur, car il sait que pour investir il faut avoir les moyens de le faire. Mais il a aussi les qualités de sa jeunesse, enthousiasme, vision juste de l’avenir et il a su, en peu de temps, mettre notre Région sur le chemin de l’éco-conditionnalité de nos aides. Il fait et il fera de la Normandie probablement la 1re Eco-Région de France.

Les Normands perdraient beaucoup en accordant leur confiance à d’autres. Alors oui, même si je ne suis pas candidat, je suis un soutien inconditionnel de Nicolas Mayer Rossignol.

Je ne m’exprimerai pas sur l’avenir du Havre, car j’aurai l’occasion de le faire après la campagne des régionales, mais le fait d’avoir placé une Havraise Oumou Niang en deuxième position sur sa liste, Lire la suite

« Bâtissons ensemble la Normandie » ce soir au Havre – Maritime, Littoral, Ports et Pêche

Dans le cadre de la campagne pour les élections régionales des 6 et 13 décembre 2015, Nicolas MAYER-ROSSIGNOL, Président de la région Haute-Normandie, candidat tête de liste régionale, et Laurent BEAUVAIS, Président de la Basse-Normandie, souhaitent aller à la rencontre de tous les Normands pour débattre des sujets qui les préoccupent et construire avec eux un projet qui réponde pleinement à leurs attentes.

15 réunions publiques sont organisées partout en Normandie jusqu’à la fin du mois de juin pour présenter le bilan de l’action régionale et permettre à tous de participer à l’élaboration d’un projet pour la Normandie.

Catherine TROALLIC, Députée, Conseillère régionale, Laurent LOGIOU, Vice-président de la Région, Nacéra VIEUBLE, Conseillère départementale, adjointe au Maire d’Harfleur, Jérôme DUBOST, Conseiller départemental, Conseilleur municipal de Montivilliers, Oumou NIANG, Conseillère municipale du Havre, Matthieu BRASSE, Secrétaire de la section socialiste du Havre, député suppléant

Nicolas MAYER-ROSSIGNOL et Laurent BEAUVAIS,

vous invitent à participer à la réunion publique qui aura lieu au Havre, Salle des fêtes de Caucriauville, 201 Rue Edouard Vaillant, mardi 9 juin à 20h30.

Ce sera l’occasion d’évoquer le bilan des deux régions. Dans un deuxième temps, nous approfondirons la thématique « Maritime, Littoral, Ports et Pêche ».

Canal Seine Nord : Attention, épidémie d’amnésie foudroyante à droite !

Communiqué de presse du groupe socialiste et divers gauche à la Région Haute-Normandie rappelant la positions des élus de droite concernant le projet de Canal Seine Nord

CANAL SEINE NORD : ATTENTION, ÉPIDÉMIE D’AMNÉSIE FOUDROYANTE À DROITE !

Depuis quelques semaines, les déclarations d’élus de l’UMP et de l’UDI se multiplient contre le projet de Canal Seine Nord, à grands coups d’imprécations définitives. Promis, juré, ils sont contre! La droite normande et nationale joue ici une drôle de partition : celle de l’amnésie foudroyante. Pour éviter que l’épidémie ne se propage, il n’est pas inutile de rappeler quelques positions exprimées publiquement il n’y a pas si longtemps par les principaux protagonistes :

Nicolas Sarkozy, alors Président de la République, le 29 avril 2009 à la Cité de l’architecture et du patrimoine :

« Avec la décision de réaliser le canal Seine-Nord inscrite dans le Grenelle de l’environnement, le bassin de la Seine sera désenclavé dès 2015. »

Source : http://discours.vie-publique.fr/notices/097001304.html

Nicolas Sarkozy, alors Président de la République, le 21 avril 2011 au Havre :

« La France ne traite que 6% du trafic de conteneurs en Europe, nous devons nous fixer pour objectif d’atteindre les 12% d’ici 2020. Le canal Seine-Nord est une chance, un outil pour affronter la concurrence ».

Source : http://normandinamik.cci.fr/22468-au-havre-nicolas-sarkozy-nomme-antoine-rufenacht-commissaire-au-developpement-de-l-axe-seine

Bruno Le Maire, alors Ministre de l’Agriculture, de l’Alimentation, de la Pêche, de la Ruralité et de l’Aménagement du Territoire, le 23 mai 2011 à Rouen :

« Le canal Seine-Nord, dont le principe est désormais acquis, dont la réalisation est acquise, permettra de relier le port du Havre aux grands canaux du nord de l’Europe. Ce sera une chance majeure pour Le Havre qui pourra ainsi étendre, comme cela a été dit dans les débats précédents, son « hinterland ». 

Source : http://pour-une-nouvelle-normandie.fr/en-video/116-discours-de-bruno-le-maire-sur-le-developpement-de-laxe-seine.html

Jean-Louis Borloo, dans le journal Le Voix du Nord, le 4 juillet 2012 :

«Le Canal Seine Nord, la plus grande opération de transport doux et durable en Europe (…). C’est une optimisation de l’investissement public»

Source : http://www.lavoixdunord.fr/region/borloo-inquiet-pour-le-canal-seine-nord-ia0b0n559788

Antoine Rufenacht, alors maire du Havre le 21 mai 2009, dans le journal l’Express : Lire la suite

Dans la Normandie, les Douanes doivent rester au Havre

Communiqué de presse de Nicolas Mayer-Rossignol, Président de la Région Haute-Normandie auquel s’associent Les Socialistes havrais, Matthieu Brasse, Secrétaire de section, Catherine Troallic, Députée de Seine-Maritime et Conseillère régionale, Laurent Logiou, Vice-président de la Région Haute-Normandie, Oumou Niang-Fouquet, Conseillère municipale de la ville du Havre, Nacéra Vieublé – Conseillère départementale, Jérôme Dubost, Conseiller départemental

Nicolas MAYER-ROSSIGNOL« La presse de ce soir se fait l’écho de rumeurs selon lesquelles le site des Douanes du Havre, première recette française pour la perception des droits de douane, serait menacé de fermeture pour transfert à Rouen.

Je veux dire une chose simple: Le Havre est le premier port de Normandie. C’est l’un des tout premiers ports d’Europe. Comme en attestent les Contrats de Plan et le Contrat d’agglomération que j’ai signé la semaine dernière avec le Député-maire Edouard Philippe, le territoire havrais est l’un des territoires de Haute-Normandie où la Région investit le plus. Son rôle est stratégique au cœur de la future Normandie. Les Douanes ont toute leur place dans cet environnement économique, industriel, portuaire et logistique. J’ai contacté dès ce soir le Cabinet de Christian Eckert, Secrétaire d’État au Budget, auprès du ministre des Finances et des Comptes publics, à qui j’ai dit très clairement ma position. Dans la Normandie, les Douanes doivent rester au Havre.« 

 

Bâtir une Normandie pour les Normands

L’Assemblée Nationale a voté hier, mardi 26 novembre, la loi dessinant la nouvelle carte de France à 13 Régions, comprenant la fusion des 2 Normandie !

photo

Voici la réaction des Présidents de Haute et Basse-Normandie, Nicolas Mayer-Rossignol et Laurent Beauvais, présents à l’Assemblée nationale aux côtés des parlementaires normands.

Nous saluons ce vote historique qui conforte les Régions au coeur du développement de notre pays » soulignent Laurent Beauvais et Nicolas Mayer-Rossignol. Concernant la fusion des deux Régions normandes, voilà un sujet dont on parle depuis des années. D’autres gouvernements, d’autres élus ont eu tous les leviers pour agir. Cela n’a pas été fait. C’est désormais une réalité grâce à l’initiative du Président de la République, de ce Gouvernement et des parlementaires qui ont voté en faveur de ce texte.

Notre priorité commune est claire : préparer ce que sera la Normandie de demain, avec une vision stratégique pour notre territoire. Bâtir une Normandie avec les Normands et pour les Normands. Nous y consacrerons toute notre énergie.

La tâche est immense pour relever ce défi, c’est également une formidable opportunité pour fédérer les forces de tous les territoires de la Normandie, territoires ruraux, façade maritime, réseau des villes moyennes et, bien sûr, l’axe de la Vallée de la Seine. Nos deux régions sont dotées d’atouts complémentaires qui doivent permettre de construire ensemble une Normandie de l’excellence, une Normandie rayonnante, une Normandie des solidarités.

Nous sommes d’ores et déjà mobilisés pour faire de cette réforme une réussite. Les deux Régions préparent un budget commun pour 2016. Des réunions publiques sont organisées sur toute la Normandie pour expliquer et débattre des enjeux. Un site internet (www.normandie2016.fr) a été lancé pour recueillir les avis des Normands. La société civile est également associée, les CESER rendront prochainement un rapport sur le rapprochement des politiques menées par nos deux collectivités. La Normandie est en marche.

Une Normandie, un grand aéroport normand !

logo_ps_1276025173

Suite à leur réunion annuelle, la Communauté d’Agglomération Havraise et son délégataire pour la gestion de l’aéroport du Havre-Octeville ont annoncé la suppression, dès le 31 juillet, de la ligne Lyon-Le Havre. Assurée jusqu’à présent par la compagnie Twinjet, cette ligne n’a pas trouvé son public avec un taux de remplissage des vols très faible (à peine 40%). Une énième preuve que la concurrence aéroportuaire en Normandie -trois aéroports dans un rayon de soixante kilomètres-  est politiquement injustifiable et financièrement insoutenable.

Depuis 2006, les Régions Haute et Basse-Normandie défendent l’idée d’un unique aéroport Normand, à Deauville. Les études l’ont montré, les chiffres le prouvent encore aujourd’hui : en plus de bénéficier d’un grand nombre d’atouts géographiques et touristiques, l’aéroport de Deauville-Normandie est celui qui connait la meilleure progression de trafic. Entre 2006 et 2013, le nombre de passagers empruntant l’aéroport du Havre-Octeville a sombré, divisé par trois (de 52 000 à 17 000) tandis que, dans le même temps, le nombre d’utilisateurs de l’aéroport Deauville-Normandie a plus que doublé (de 55 000 à 130 000).

Il y a quelques mois, Nicolas Mayer-Rossignol, Président de la Région Haute-Normandie, Laurent Beauvais, Président de la Région Basse-Normandie, et Philippe Augier, Maire de Deauville, ont écrit au Maire du Havre et Président de la CODAH pour le convaincre de l’utilité pour la ville du Havre et son agglomération, mais aussi pour tout le territoire Normand, de rejoindre la démarche interrégionale pragmatique qu’ils portent, au delà des clivages politiques, autour de l’aéroport de Deauville. A l’heure où nous construisons ensemble la Normandie, le groupe socialiste et divers gauche de la Région appelle de nouveau à faire le choix du rassemblement autour de l’aéroport de Deauville, dans l’intérêt du territoire et pour une gestion plus efficiente de l’argent public.

Laurent Logiou, Président du groupe Socialiste de la Région Haute-Normandie