Catherine Troallic demande à Marisol Touraine la création d’une faculté d’odontologie en Haute-Normandie

Catherine Troallic interpelle Marisol Touraine, Ministre de la santé, par voie de question écrite sur la création d’une faculté d’odontologie en Haute-Normandie.  » D’une manière générale, la démographie médicale est une question primordiale en région Haute-Normandie. C’est aussi une vraie préoccupation au Havre et dans l’agglomération. J’aborde dans cette question écrite le cas des chirurgiens-dentistes mais le manque de professionnels de soins dans d’autres secteurs est aussi bien connu. Assurer l’égal accès de tous aux soins est un impératif. La Ministre de la santé a déjà pris des mesures importantes dans le cadre du pacte territoire santé fin 2012, notamment des contrats d’engagement de service public pour les chirurgiens-dentistes. Ce type de mesure comme l’investissement des collectivités pour attirer les jeunes diplômés ou en voie de l’être sont nécessaires mais la création d’une réelle formation en odontologie en Haute-Normandie constituerait une avancée très importante «  , souligne Catherine Troallic.

La question écrite :

Catherine Troallic attire l’attention de la Ministre de la santé sur la situation de pénurie de chirurgiens-dentistes en Normandie et en particulier en Haute-Normandie. La région Haute-Normandie est classée au 22ème rang des régions françaises pour sa densité de Chirurgiens-Dentistes libéraux. L’état des lieux de l’offre en soins dentaires présenté dans le Schéma régional d’organisation des soins (SROS) est extrêmement préoccupant.L’ensemble de la région est lourdement déficitaire avec des disparités infra-régionales fortes. Une majorité de communes est soit sous-dotée soit très sous-dotée (moins de 1,5 professionnels pour 10000 habitants) comme Gainneville, Harfleur et Gonfreville l’Orcher, par exemple.Comme l’indique le SROS : « cette situation peut s’expliquer par le fait que la région ne dispose pas de faculté dentaire ». Lire la suite