Le gouvernement a décidé d’engager un projet de Réorganisation de Météo France avec comme objectif la diminution des effectifs et visant principalement les implantations territoriales. La station météorologique du Havre compte 4 techniciens d’exploitation (prévisionnistes), 1 chef de station,  et 2 techniciens de maintenance qui assurent la maintenance de toutes les stations de mesures automatiques de la Haute-Normandie, ainsi que celles des navires sélectionnés faisant des mesures sur l’Atlantique.

Leur tâche première est d’élaborer les bulletins côtiers réguliers et les bulletins météorologique spéciaux .Cette station a une convention avec le PAH et délivre de nombreux bulletins et surtout un bulletin détaillé pour le port pétrolier d’Antifer avec en particulier des prévisions de houles sur différents lieux du port (chenal, zone d’évitage, appontement), déterminant pour les entrées et sorties de bateaux avec les enjeux de sécurités et financiers que cela implique. Actuellement, aucune modélisation à si petite échelle ne peut remplacer l’expérience et l’expertise humaine pour de telles prévisions. Elle assure aussi toutes les assistances particulières, (ponts de Normandie et Tancarville, Port 2000, ports de plaisances de la côte etc…), la formation et information et la participation auprès d’initiatives locales notamment dans le cadre de l’agenda 21.
Enfin, la station Météo du Havre s’est spécialisée dans la prévision des phénomènes d’inondations par la mer, ces évènements peu fréquents mais dangereux, nécessitent une expertise fine. Ces évènements récurrents dont le dernier a eu lieu le 11 mars, ont fait l’objet d’un règlement départemental avec la préfecture. Un règlement équivalent a été fait avec les préfecture de la Somme pour la baie de Somme il y a 2 ans et elle assure également, une veille et des alertes similaires pour les départements du Calvados et les côtes nord et est de la Manche.

Dans une perspective de réduction de postes et de centres, la station du Havre est directement menacée même s’il semble acquis qu’il faut un service pour la Manche et la mer du nord.

Pour nous, nous pensons, qu’une implantation au Havre est fondamentale de par son histoire, son capital d’expérience, les retours réguliers avec le PAH, des pêcheurs et les plaisanciers.

De plus, dans le cadre de la qualité de l’air, selon la situation météo, nous savons pertinemment quand on va recevoir un fax annonçant une pollution de l’air. Si la ville du Havre souhaite faire un effort dans la qualité de vie et de l’air, Météo-France est prêt à participer aux études et bulletins pour limiter l’émission de gaz nocifs.

Enfin, dans une optique de développement durable, de qualité de vie et de réchauffement climatique, si la ville du Havre souhaite être un exemple, elle doit appuyer la présence de météo France sur son territoire, et pour toute la Haute Normandie.

Le Conseil Municipal du Havre réuni le 28 avril, demande au gouvernement de maintenir les services de météo France au Havre.

Ce voeu a été refusé par la majorité de droite !

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *