Le PS entre en campagne

Ils étaient une poignée en 2001. Ils sont aujourd’hui 250 adhérents. Après une phase de reconstruction orchestrée par Laurent Logiou, désormais président du groupe PS-PRG-Verts au conseil municipal du Havre, la section havraise du Parti socialiste entame un nouveau temps : celui de l’offensive. Avec, pour objectif, les prochains rendez-vous électoraux : les élections européennes en juin 2009, puis les cantonales et les régionales en 2010 et, cible ultime, les municipales de 2014.

« Nous sommes le pôle offensif du rassemblement de la gauche. Nous avons les moyens, les adhérents et les connaissances pour proposer une alternative crédible aux Havrais », estime Matthieu Brasse, le nouveau secrétaire de section. A 23 ans, ce proche de Laurent Logiou est le plus jeune secrétaire de section en France dans les villes de plus de 100 000 habitants.
Pour faire exister le PS au Havre et « transformer nos points faibles en forces », comme le dit l’un de ses adjoints, Matthieu Brasse organise son équipe. La commission administrative de section, sorte de conseil d’administration, est composée de 35 membres, dont 23 sont issus de la motion Aubry, 4 de la motion Royal, les textes Hamon et Delanoë étant chacun représenté par deux adhérents. Catherine Troallic, Guillaume Anquetil et Michel Pelletier, ex-directeur de campagne de Laurent Logiou, sont les adjoints de Matthieu Brasse. Annick Boé et Jean-Louis Argentin ont en charge les finances de la

section.

« Force du changement »
Dans ces prochaines semaines, huit commissions de travail vont être créées pour « faire vivre » un projet. Des conférences vont être proposées et neuf délégués de canton seront nommés afin d’assurer l’interface entre la population, les associations, les différents collectifs et le PS. Le but est clair : parvenir à un maillage parfait du terrain destiné à tisser des réseaux. C’est, entre autres, ce qui a fait défaut au PS en mars dernier. « Partout où il se passe quelque chose, explique Matthieu Brasse, nous devons être présents pour nous opposer à la politique de Nicolas Sarkozy et de son représentant local, et pour montrer que le PS est une force du changement et de propositions pour les Havrais. »
ST. S.

Ces articles peuvent également vous intéresser :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *